DANS L’OEIL DU CYCLONE

0
842

TRIBUNE. “L’historien n’est jamais surpris par l’Histoire” dixit le Pr JOSEPH KI-ZERBO. Le 13 décembre 2013, nous étions un petit groupe à faire le déplacement à SAPOUY, lieu d’assassinat du journaliste NORBERT ZONGO et ses compagnons, pour commémorer le 15e anniversaire de leur disparition.

Avant d’y aller, nous sommes passés au cimetière de GOUGHIN pour nous incliner sur les tombes des disparus. C’est mon aîné CHERIF SY, ancien collaborateur de NORBERT ZONGO et actuel MINISTRE DE LA DEFENSE DU BURKINA FASO qui y avait prononcé un petit discours. J’avais eu le bon réflexe d’y apporter mes appareils.

La mère de feu NORBERT ZONGO, nonagénaire, n’avait pu se joindre à nous. Elle nous avait transmis par la voix de sa fille Mme ROUAMBA, le message suivant :

“S’ILS AVAIENT SEULEMENT TUE MON FILS, J’AURAIS PU LEUR PARDONNER. MAIS APRES L’AVOIR TUE, ILS L’ONT BRULE. JE NE POURRAIS JAMAIS FAIRE LE DEUIL AVEC LES CENDRES. ON PEUT ECHAPPER A LA JUSTICE DES HOMMES, MAIS PAS A CELLE DE DIEU”.

La lecture de ce message avait fait presque couler les larmes de tous. Nous étions tétanisés. A partir de ce jour, j’avais l’intime conviction que les jours du régime de BLAISE COMPAORE étaient comptés et qu’après sa chute, les barrons et les proches collaborateurs allaient connaître un sort PITOYABLE.

Le Premier ministre français EDOUARD PHILIPPE a signé le décret d’extradition de FRANCOIS COMPAORE, frère cadet de BLAISE et présumé commanditaire de l’assassinat de NORBERT ZONGO et ses compagnons, mettant ainsi fin à 5 ans de cavale.

Il se croyait TOUT-PUISSANT et à l’abri de toute poursuite judiciaire. Mais il ignorait que l’amitié avec les POLITICIENS de LEUCODERMIE est circonstancielle..

J’attends IMPATIEMMENT son extradition avant de prendre un aller simple pour OUAGADOUGOU afin de lui rendre visite à la M.A.C.O (Maison d’Arrêt Correctionnelle de Ouagadougou).

Qui a dit que LE TEMPS ETAIT L’AUTRE NOM DE DIEU ?Salutations PANAFRICAINES à tous mes frères et soeurs de lutte du FASO.

NGOMBULU YA SANGUI YA MINA BANTU LASCONY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here