Covid-19 : Des équipes de vaccination déployées à travers la ville de Brazzaville

0
233
Des équipes mobiles de vaccination ont été lancées à travers la ville de Brazzaville dans le but d’atteindre le plus grand nombre de personnes.

Le Comité technique national de riposte à la pandémie du coronavirus a lancé, le 22 novembre 2021 à Brazzaville, des équipes mobiles de vaccination à travers la ville de Brazzaville dans le but d’atteindre le plus grand nombre de personnes.

La vaccination mobile a été lancée par le Dr Jean-Claude Emeka, président de la Commission prévention, contrôle des infections, mobilisation sociale et communication sur les risques, dans le cadre des objectifs de l’opération « Coup de poing » lancée par le Premier ministre Anatole Collinet Mackosso dont l’objectif était de vacciner, à terme, 750 000 personnes en quarante-cinq jours.

Pour cette campagne, quatre véhicules techniques spécialisés en la matière sont déployés à travers Brazzaville. Dotés de la technologie nécessaire et des commodités aux standards internationaux en matière de vaccination, ces moyens permettront aux agents vaccinateurs d’administrer le vaccin à une multitude de personnes en un laps de temps. La même opération se poursuivra dans les tout prochains jours à Pointe-Noire, avant d’atteindre d’autres localités du Congo, en cas de nécessité.

Ces équipes mobiles vont sillonner les coins et recoins des deux agglomérations considérées comme des épicentres de la pandémie en vue d’atteindre les citoyens les plus indécis. A Brazzaville, tout comme à Pointe-Noire, ces équipes viennent en appoint de nombreux sites de vaccination ponctuels disséminés à travers les deux villes, conformément aux objectifs fixés par le gouvernement, dans le cadre de l’opération « Coup de poing ».

Dans le même état d’esprit, la secrétaire générale adjointe de l’organisation associative Lisanga 242, Sonia Etoka, a persuadé, le 20 novembre à Brazzaville, les délégués de la société civile et les lycéens à se faire vacciner contre la covid-19, dans le cadre de la poursuite de l’opération Coup de poingautour du thèmes « Immunité collective, seule issue pour renouer avec la vie d’autrefois » et « Droits de l’homme et Covid-19 ».

Les conférenciers ont éclairci que les vaccins approuvés par le ministère de la Santé et de la Population sont efficaces. Selon les exposants, plusieurs personnes ayant contracté le virus n’ont eu que des symptômes légers, pendant que d’autres ont développé une forme grave et qui sont décédés.

Quatre types de vaccins sont administrés au Congo et, selon le docteur Lucien Ibata, la majorité de personnes qui décèdent sont celles qui ne sont pas vaccinées. Les personnes vaccinées qui sont encore contaminées font la forme simple de la maladie.  

Par ailleurs, s’appesantissant sur l’urgence de se faire vacciner, la secrétaire générale adjointe de Lisanga 242, Sonia Etoka, a largement évoqué les concepts comme le devoir envers la patrie, la protection de la famille, la relance de l’économie nationale et la protection de soi-même.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here