Congo. Stade : Le problème de la pelouse du stade Alphonse-Massamba-Débat éclairci

0
231
La Confédération africaine de football avait récemment reproché au Congo le mauvais état de la pelouse de son grand stade Alphonse Massamba-Débat.

La société Greenfields a éclairci, le 12 novembre 2021 à Brazzaville le problème qui posait la pelouse du stade Alphonse Massamba-Débat qui a été jugé de recevoir son certificat renouvelé dans le cas où la maintenance a lieu selon les règles.

La Confédération africaine de football avait récemment reproché au Congo le mauvais état de la pelouse de son grand stade Alphonse Massamba-Débat du nom de deuxième chef d’Etat.   

La Fédération congolaise de football (Fécofoot) s’est adressée à la société Greenfields qui avait installé la pelouse il y a six ans et de qui la réponse encourageante est venue. Il faut dire en outre qu’il y a eu plus peur que de mal, la société ayant, lors de sa descente sur le terrain, estimé lors de sa descente sur le terrain, souffrait du non-respect de son entretien. Ce manque de travail écarte en effet le problème de remplacement de l’ancienne pelouse par une nouvelle.

Le chef de projet, Francklin Ngwese Ngabé, a dit en substance que l’état de la pelouse n’est pas du tout mauvais. Que la planimétrie est très bonne et que c’est la maintenance qui n’est pas bien faite. Il a souligné que tous les gazons sont désormais couchés alors que les fibres doivent être dressés.

Il a de ce fait pensé à demander à son équipe technique déjà active à Ignié de venir assurer la maintenance pendant une semaine et qu’un laboratoire fera des tests Fifa après la maintenance.

A son avis,la maintenance de la pelouse ne pose pas de problème particulier étant donné que tout le matériel est disponible et stocké dans l’enceinte du stade sans qu’il ne soit utilisé selon les règles de l’art.

Francklin Ngwese Ngabé a affirmé avoir vu les granulés, le tracteur et la brosse qui sont en bon état, conseillant juste la maintenance tout en promettant de fournir les documents pour la maintenance, et jugeant le soubassement encore en très bon état et affirmant qu’il n’y a pas d’affaissement. Pour lui, le terrain est bien fait. C’est juste la maintenance. Il a conseillé de brosser après chaque match sinon le gazon lui-même est en bon état.

Il a cependant déploré la mauvaise utilisation de l’aire de jeu, le nombre d’heures d’utilisation de la pelouse synthétique par an étant, à son avis de 2500. Il a reproché à certains pays africains de l’utiliser pendant plus de 5000 heures.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here