Congo-Retraites : Le gouvernement envisage le suivi régulier

0
78

«On retiendra que le gouvernement prévoit d’opérer des tirages de 131 milliards FCFA au titre des prêts projets et de 119 milliards FCFA en équivalant des DTS attendus, au titre de l’allocution spéciale décidée par le FMI pour soutenir les économies dans le cadre du Covid. On note que l’amortissement de la dette reste l’épineux problème en financement car il représente les 100% des charges de trésorerie soit 857,9 milliards FCFA», a dit le ministre Ludovic Ngatsé.

Il a affirmé que la volonté du gouvernement de relancer la coopération avec les partenaires au développement qui aboutirait à la conclusion d’un programme avec le FMI. Le Congo devrait bénéficier des facilités susceptibles d’apporter quelques solutions au problème de la dette extérieure, de poursuivre les négociations avec le Club de Londres afin d’amener certains créanciers à un accord ferme.

Les autres mécanismes étant les recours aux financements des partenaires techniques et financiers, à des conditions concessionnelles, la relance des négociations avec tous les créanciers bilatéraux, le recours au marché financier sous régional, le suivi rigoureux et le respect ferme des engagements des différents partenaires.     

Le gouvernement envisage le suivi régulier des facteurs internes des risques budgétaires à travers la création d’un comité interministériel de suivi des risques budgétaires. Il entend assurer la régulation budgétaire en fonction de l’évolution de la trésorerie, de renforcer le contrôle sur les caisses d’avance et les caisses de menues recettes, instituer la carte biométrique pour l’ensemble des agents fonctionnaires et contractuels de l’Etat.

Il s’agira de renvoyer systématiquement à la retraite les agents en fin de carrière administrative, limiter les missions de l’Etat à l’étranger en privilégiant le télétravail, renforcer le contrôle des budgets de transfert, instituer pour l’ensemble des ministères une revue trimestrielle des dépenses sectorielles, imposer le virement bancaire de l’ensemble des agents publics dépendant du trésor, à partir du compte du trésorier payeur général.

L’Etat envisage aussi de renforcer les effectifs des enseignants par le recrutement des enseignants et des personnels de santé dans la limite du tiers du coût des sorties.   

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here