Congo/Plateaux : Le nouveau roi Makoko désigné

0
119

La Cour royale du royaume Téké a procédé, le 20 novembre 2021, à la désignation du successeur du roi Makoko Auguste Nguempio. C’est Michel Ganari dit Nsalou 2 qui a été choisi.

Le nouvel élu du royaume Téké est né le 24 juin 1948 à Ngabé. Il est marié et père de sept enfants. Il est le fils aîné de Alphonse Nsalou qui dirigea le royaume de 1948 à 1964 et de Thérèse Ngaliké. Il a fait ses études primaires à Mbé, de 1954 à 1960 et au lycée Savorgnan-de-Brazza de 1960 à 1965.

Admis à l’école paramédicale Jean-Joseph-Loukabou de Pointe-Noire de 1967 à 1969 puis de 1972 à 1974, il en sort avec le diplôme d’infirmier d’État. Il débute son cursus professionnel au centre médical d’Impfondo et le poursuit au sein des infirmeries de Dongou et de Bétou entre 1970 et 1972, avant l’hôpital général de Brazzaville de 1974 à 1978.

Après un stage à l’Ecole nationale de santé publique de Rennes en France de 1978 à 1979, il est promu directeur régional du secteur opérationnel n°7 des grandes endémies des Plateaux à Djambala de 1980 à 1981. Michel Ganari exerce de 1982 à 2012 les fonctions de délégué médical. Il est ensuite responsable des ventes de la société IMEX Pharma pour la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Cameroun, le Tchad, la République centrafricaine et le Burkina Faso, de 2012 à 2014. En janvier 2015, il fait valoir ses droits à la retraite et réside au quartier Ngoyo, à Pointe-Noire.

Au nom de ses liens inaltérables et de sa bonne collaboration avec les plus hautes autorités du pays, la Cour royale s’est toujours imposée une exigence de loyauté et de fidélité envers le président de la République et vis-à-vis des institutions établies, sans velléité éventuelle d’intrusion ou d’interférence quelconque dans la gestion des affaires de l’État.

La Cour royale confirme le caractère spirituel de son organisation et réaffirme sa qualité d’institution traditionnelle qui contribue au rayonnement de l’histoire et de la culture de notre pays. Enfin, elle renouvelle ses remerciements à tous ceux et toutes celles qui, par leurs contributions multiformes, ont soutenu le processus ayant abouti à l’accession de Sa Majesté Michel Ganari au trône de Makoko.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here