Congo/Nouvel An : Sassou Nguesso promet de doter le pays d’infrastructures

0
468
Le Président Sassou Nguesso

Prenant la parole après le président du Sénat qui s’est exprimé au nom des forces vives de la nation et des corps constitués nationaux le 5 janvier 2021, le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a dit qu’il n’est pas possible d’aller au développement sans infrastructures de base.

Le président de la République a rappelé que son objectif vise la politique de maillage du territoire national en infrastructures de base. Il se donne pour but le désenclavement du pays afin de le placer sur la voie de la modernisation et du progrès. Pour lui, il s’agit d’assurer l’unité physique du territoire national afin que l’horizon, pour chaque Congolaise et chaque Congolais, ne se limite pas au seul prisme de leur lieu de résidence.

Evoquant le réseau routier, il a dit en substance qu’il offrait l’avantage d’une circulation fluide facilitant la mobilité sur l’ensemble du territoire national, source d’un large brassage des populations et facteur de consolidation de l’unité prônée par notre devise. Il a déclaré que les départements du pays sont actuellement desservis par au moins une route bitumée.

Abordant le problème de la Likouala, il a dit qu’elle est actuellement raccordée au réseau national, à partir de Pokola dans la Sangha, grâce à une route en terre lourde. Pour lui, tous les bassins de production agricole sont à présent reliés aux principaux pôles de consommation. La construction des aéroports dans tous les départements et la modernisation des ports fluviaux constituent autant d’atouts qui renforcent nos capacités de transport et de communication.

Le but étant de matérialiser une grande et noble ambition qui consiste à placer le Congo au rang de grands pays agricoles pour résoudre la question de l’autosuffisance alimentaire. Il s’agissait aussi de renouer avec l’exportation des produits agricoles et l’agro-industrie, en tant que leviers sûrs de la diversification de l’économie nationale.

Nonobstant les rigueurs imposées par la crise économique et financière actuelle, nous nous sommes engagés, pour 2021, à maintenir un seuil d’investissement garantissant la poursuite ou l’achèvement des projets qui renforcent le maillage du territoire, a insisté le chef de l’Etat.

Pour lui, la République du Congo dispose de nombreux atouts naturels, propices à une agriculture prospère, citant le dense réseau hydrographique, la pluviométrie et le niveau d’ensoleillement appropriés, la disponibilité importante en terres fertiles ainsi que la main-d’œuvre jeune et dynamique.  

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here