Congo : Pari réussi pour B2’Amour Breditha El Cantelo et sa musique

0
357

PORTRAIT. Avec un timbre particulier, de magnifiques mélodies nourries de rythmes et de sonorités très inspirés dont lui seul a le secret et une prestance qui ne laisse pas son public indifférent, B2’AMOUR-BREDITHA EL CANTELO est le témoin privilégié d’une musique congolaise décomplexée et en pleine (r)évolution.

Né le 23 mai 1985 à Brazzaville en République du Congo, l’artiste chanteur compositeur-interprète incarne la nouvelle génération d’artistes multiculturels qui veulent porter encore plus haut les couleurs de la musique congolaise, sans toutefois se priver des expériences réussies et de celles venues d’ailleurs.

Fils de BRE Jean Bedel et de Nzonsi Edith, Breditha est issu d’une famille nombreuse dont il occupe la cinquième place. Il grandit à Brazzaville la capitale où il subit l’influence des orchestres de la place et ceux de Kinshasa la ville voisine, capitale de la République Démocratique du Congo

Élevé dans une famille chrétienne, Bréditha fait son entrée dans le monde musical dès l’âge de 7 ans dans une petite chorale de l’Armée du salut. A ses 12 ans, en 1997, il crée un groupe musical appelé « Evolution des stars » composé d’instruments musicaux comme le tam-tam, une batterie fabriquée localement et la voix.

En 1999-2000 il intègre un orchestre ndombolo appelé « Nouvelle série » dans lequel il ne durera pas longtemps. En 2002 il se lance dans la tendance reggae avec le groupe « Young Star » et s’enchainent plusieurs prestations.

Après ses études dans l’école professionnelle de musique « Beaux-Arts » en 2004 Bréditha crée un groupe de variété musicale Wesdom Lover’s, qui deviendra le meilleur orchestre junior de Brazzaville grâce à  la chanson qui leur a valu leur distinction « MTN Yello » pour la compagnie de téléphonie mobile MTN Congo en 2005. Wesdom Lover’s ont participé à plusieurs spéctacles et concours dont Primusik organisé par la brasserie du Congo (Brasco) où le groupe arrive en final.

En 2007, Bréditha s’installe à Pointe-Noire, la capitale économique du pays, il y trouve du travail sans tarder à l’école française Charlemagne comme enseignant de la culture musicale congolaise. Mais en 2008, l’âme du spectacle rappelle Bréditha sur Brazzaville pour participer à une télé réalité organisée par MTN Congo et la chaîne de télé privée Drtv appelé MTN Zikstar dans laquelle l’artiste ira jusqu’en final. Ce qui lui permet donc de gagner en visibilité et lui donne la force de s’auto-produire en fin 2009 en lançant son tout premier single « FAUSSE PROMESSE ». En 2010-2011, il lance un deuxième single « B2’AMOUR » qui marque un changement en lui attirant plusieurs contrats de prestation dont la première édition de Molato na Brazza, la grande soirée d’élection de Miss Brazza, un contrat de 8 ans avec le bar-pub NO STRESS.

En 2013, Bréditha lance un single rumba intitulé « Exposant zéro », en 2015 un single coupé décalé « Choux bébé » et en 2017 un maxi-single ayant trois titres « Culbuto », « Juste Avant » et « Exposant-Zéro remix». En 2018-2019, l’artiste musicien signe avec le label Amaryllis pour un single « Pourquoi » et en 2020 un single  « Sam Love » qui annonce son premier album EKOTELELO.

L’artiste relève ainsi avec brio le défi d’une carrière qui promet encore monts et merveilles, à la joie du public amateur d’une certaine musique et surtout de ses nombreux fans.

Pagesafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here