Congo. Littérature : Séphora Bienheureuse Ikoungou primée

0
196
Emilie Eyala remettant les cadeaux à l'élève Sephora Bienheureuse Ikoungou

L’élève Séphora Bienheureuse Ikoungou a reçu, le 4 décembre 2021, des mains de Mme Emilie Eyala Moundako, le prix du concours littéraire de la promotion du livre Tous les enfants dispersés de la lauréate du prix des 5 continents 2020, Beata Omùhyeyi Mairesse.

Ce prix intitulé « Culture et mémoire » est organisé par l’Association culture Elongo (ACE), avec le soutien de l’Agence d’information d’Afrique centrale (ADIAC) et Les Dépêches de Brazzaville, en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il a vu le jour du 25 octobre au 27 novembre dans cinq établissements scolaires et universitaire de Brazzaville, à savoir, les lycées de la Révolution, Ganga-Edouard, Savorgnan-de-Brazza, Chaminade ainsi que la Faculté des lettres, des arts et des sciences humaines (FLASH) de l’Université Marien Ngouabi (UMNG).

L’objectif consistait à promouvoir le Prix littéraire des 5 continents 2020 et à rapprocher le livre des élèves et étudiants congolais.

Le président de l’ACE, Jean Blaise Bilombo a rappelé aux jeunes l’interdépendance de la lecture et de la sagesse, tout en insistant sur la lecture qui est un partage, un voyage, une possibilité de construction de soi.C’est en cela que, a-t-il fait savoir, que ceux d’entre eux qui ont participé à l’initiative de l’ACE autour du livre, de l’auteure distinguée par le Prix du 5 continents de la francophonie, ont touché du doigt, ont partagé le destin d’un certain nombre de personnages pris dans la tourmente de la guerre civile du Rwanda, mais en même temps ils se sont eux-aguerris de comment il faut grandir, il faut partager avec l’autre, et de devenir des justes.  

Pr Omer Massoumou

Le chargé des relations extérieures avec les clubs littéraires et associations de l’ACE, le Pr Omer Massoumou, a expliqué le sens de la thématique retenue par le comité de lecture congolais à travers l’ACE, qui est celle de littérature de mémoire. Il a dit en substance que le Congoest un pays qui a connu les guerres civiles et que ce roman a pour thématique aussi la guerre civile.

113 candidats ont pris l’engagement de lire le roman mais 47 seulement ont pu le lire entièrement dans le temps imparti et ont pris part au concours. Deux meilleurs candidats ont été retenus par établissement. La mention spéciale a été donnée pour la participation féminine. C’est ainsi qu’avec ses 19 points, l’élève Bienheureuse Séphora Ikoungou du lycée Chaminade, a réalisé le meilleur score.

Le Pr Omer Massoumou a fait savoir que les prix ne sont que des motivations et que c’est une invitation qu’on leur fait pour dire qu’ils ont aimé le livre tout en les invitant à mettre le livre au centre de leur.

 L’ACE a lancé l’appel aux gens de bonne volonté et institutions à s’associer à l’opération tout en expliquant que la pérennisé du jeu concours « Culture et mémoire » permet de favoriser le partage culturel francophone et le vivre ensemble.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here