Congo. Les Bantous de la capitale : Un bassiste virtuose nommé Rodrigue Mbila « Pacheco »

0
276
Rodrigue MBILA bassiste des Bantous -de la capitale

Au nombre des jeunes talents qui ont réussi avec beaucoup de succès leur intégration dans l’orchestre Les Bantous de la capitale, se trouve être le bassiste Rodrigue Mbila, alias « Pacheco »

Successeur du mythique bassiste Joseph Elenga « Elyngton » (décédé le 17 juin 2016) Rodrigue Mbila, a déjà réalisé avec les Bantous quelques enregistrements, comprenant de nombreux morceaux à  succès qui attestent son exceptionnel talent.

Rodrigue Mbila est surtout connu pour avoir une approche particulière de la basse, permettant de jouer un rôle à la fois mélodique et soliste tout en tenant les bases harmoniques et rythmiques des chansons.

Dans Les Bantous, Rodrigue Mbila « Pacheco » représente un évènement d’importance parce que se retrouve chez lui cette « différence » essentielle qui sépare un musicien ressentant la nécessité impérieuse de jouer avec un orchestre comprenant d’excellents instrumentistes. Il s’impose en fait comme l’un des centres d’intérêts du groupe.

Sa performance la plus remarquable est d’avoir réussi à faire la synthèse, l’actualisation et la vulgarisation de la basse en s’appuyant sur le fameux triptyque : Guitare, basse, batterie. La basse, comme la fondation de l’édifice musical.

Sa relation avec la batterie est évidente. Basse et batterie donnent rythme et assise permettant aux autres instruments de se libérer et aux solistes de s‘exprimer.

Rodrigue Mbila « Pacheco » : Ce bassiste qui a atteint une parfaite et passionnante maturité

Bassiste instinctif, orienté plutôt rumba, mais ouvert à tous les styles musicaux comme le prouve sa carrière dans Les Bantous. Après le décès de Joseph Elyngton, le jeune bassiste Rodrigue Mbila sut maintenir et propulser cette chaleur qui a toujours existé, pour la rendre plus abordable auprès du grand public. Plus chaleureux et spectaculaire

Rodrigue Mbila dans sa nouvelle voie, après avoir mis au point la musique dont il rêvait pour aujourd’hui.

Rodrigue Mbila a commencé de jouer, il y a très peu d’années dans la formation musicale de l’Armée du Salut à Brazzaville, mais c’est avec le regretté ZAME (guitariste soliste du groupe « Les Zakala ») qu’il s’engage vraiment ; entendez par là qu’il ne s’était pas risqué jusque-là à vivre de la musique. C’est précisément parce qu’il était resté un amateur.

Plusieurs mois après, et dès lors, que les dés étaient jetés et il choisissait à nouveau,  la voie de la religion en intégrant la Chorale catholique  « La Colombe », puis par la suite , il évolue avec le chanteur Chiden de Mbuta, avant d’être cofondateur du groupe « Les Makandas » et de faire partie du groupe « Bana Plussss » avec Jean-Serge Essous, Jhimmy, Manassé, etc.

Depuis 2016 et pour s’imposer dans le plus grand orchestre du Congo, « Les Bantous de la capitale » il n’a suffi à Rodrigue Mbila que quelques mois. Aujourd’hui en pleine effervescence, il donne au rythme, une allure mécanique et précise. Rodrigue Mbila « Pacheco » l’a excellemment montré, une intuition assez étonnante de l’originalité de la Rumba.

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here