Congo. LENGUIS, la grande révélation du Méga-concert Hommage à Franklin Boukaka

0
472

ZOOM. La jeune chanteuse Egide Romeline Lenguis 39 ans a mis le couvert pour avoir été plébiscitée la plus brillante jeune chanteuse de la manifestation. Le symbole d’une nouvelle génération engagée.

Lenguis rêvait d’un autre monde où la vie serait féconde. Il fallait commencer le Méga-concert « Hommage à Franklin Boukaka » par une marque d’espoir. Et logiquement, se sont les téléspectateurs des pays du bassin du Congo qui ont fait souffler ce vent d’optimisme en réservant à Lenguis un accueil remarquable.

Une grande ouverture symphonique et électrique devant de grands écrans de la prestigieuse salle de l’Institut Français du Congo à Brazzaville. Sur la scène un orchestre symphonique de haut niveau qui a fasciné ce grand public du pétit écran, émerveillé.

On n’a dédié que de bonnes notes à la prestation de Lenguis qui s’est avérée audacieuse, mais qui favorisait la nouvelle génération et la diversité. On ne trouvera pas non plus trop à médire de cette cérémonie, rythmée et finalement bien chaleureuse.

Émerger auprès des milliers des téléspectateurs qui suivaient la manifestation en édition numérique, elle qui n’a évolué que dans les chorales chrétiennes et finir plébiscitée au prestigieux  Méga-concert « Hommage à Franklin Boukaka », – « Révélation féminine de la plus jeune meilleure chanteuse ». Voilà un pari que beaucoup n’auraient pas pris mais qui a été salué par tous les meilleurs connaisseurs du show musical. 

Notons que Lenguis a été découverte par Blanchard Ngokoudi du concept « Deux rives productions », dans la Chorale de la chapelle des « Petites Sœurs des Pauvres » du Sacré Cœur de Brazzaville, qui l’invite à participer à la soirée « Hommage à Franklin Boukaka », sous la direction artistique de Faustin Nsakanda, après un brillant coaching.

Qui est Egide Romeline Lenguis ?

Née le 26 septembre 1982 à Brazzaville, elle a commencé à chanter dès son enfance.

A 14 ans, elle intègre un groupe d’animation culturelle. Deux ans plus tard, elle est choriste à la « Chorale Saint Kisito » de la paroisse St. Kisito de Makélékélé (Brazzaville). Elle évolue comme choriste aux deux voix féminines (soprano, alto) puis soliste.

Egide qui est une brillante choriste, a été admise à la chorale diocésaine de Brazzaville, après sélection dans les chorales chrétiennes de Brazzaville.

Sur le plan professionnel, Egide, détient un Brevet de technicien supérieur (BTS) en comptabilité et gestion financière. Elle a déjà eu à entreprendre plusieurs actions pour évoluer sur le plan professionnel, notamment des stages aux Médecins d’Afrique et à la Caisse congolaise d’épargne et de crédit.

Enfin, le choix d’Egide au plan de la chanson ne surprend pas, car elle a suffisamment des moyens vocaux pour lui permettre en tout cas de montrer une expressivité dans son chant et dans la posture scénique qui lui ont fait la différence avec plusieurs autres chanteuses, et lui ont permis également de faire entendre une voix déjà belle et prometteuse pour l’avenir.

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here