Congo. Le patriotisme à l’épreuve

0
203

TRIBUNE. Le CONGO, mon beau pays, est encore à la UNE des faits divers. Notre compatriote NATACHA NGOYE AKAMABI, athlète de son Etat, a été éliminée au second tour du 100 m aux J.O de TOKYO. Selon son propre aveu, elle manque de compétition et a couru le ventre CREUX, faute de NOURRITURE. La Fédération Congolaise d’Athlétisme n’a même pas pensé lui préparer un petit MANIOC avec un peu de MUKALU (poisson).

Des petites îles comme la JAMAIQUE (productrice de canne à sucre) et CUBA (productrice de canne à sucre et de tabac) parviennent à rafler des médailles dans toutes les compétitions internationales, le CONGO, 3e producteur de pétrole, 2e producteur de bois, etc en Afrique, n’a JAMAIS remporté la MOINDRE médaille olympique. Il faut que les CONGOLAIS changent de nationalité pour pouvoir BRILLER quelque part.

Exemples : SERGE IBACKA (champion N.B.A), ANACLET WAMBA (champion du monde de boxe des lourds-léger), MADELEINE MALONGA (double championne du monde et vice-championne olympique de Judo), etc.

Pourtant, nombreux sont les IGNARES qui semblent satisfaits du règne de “l’empereur” décapé.

Ma chère compatriote NATACHA, si tu veux être performante et vivre de ton talent, je te conseille de demander l’asile au Comité International Olympique. Tu auras plus de chance de remporter une médaille même avec la nationalité AFGHANE.

Merci d’avoir osé compétir l’ESTOMAC VIDE. Du courage !

Par Nysymb Lascony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here