CONGO. La dernière interview de Jean-Serge ESSOUS

0
174

RETRO. Le 21 Mai 2009 à Avallon – France – Quelques mois avant sa mort le 25 novembre 2009 à Brazzaville, à l’âge de 74 ans (réalisée par Denis Malanda).

ESSOUS est mort, mais il est vivant dans la cité de la grâce et de la beauté. Nul ne pourra retirer dans nos mémoires le beau présent de son talent protéiforme qui fit de la Rumba une musique à part, une musique singulière, parce que célébrant en l’Homme Kongo et Africain ce qu’il a de meilleur émotionnellement.

Musicien d’expérience, de souvenir, de synthèse, en un mot musicien de grand talent, Jean Serge Essous occupe une place importante dans l’histoire de la musique congolaise.

Arrangeur à la plume alerte et inspirée, il est demeuré un clarinettiste, flûtiste, saxophoniste et chanteur dont on appréciait le goût très sûr, la pensée remarquablement organisée et surtout la maîtrise instrumentale qui lui permettait d’improviser avec désinvolture dans le registre divertissant.

Pour cet ancien premier chef des orchestres « OK Jazz » (6 juin 1956 au Bar « Homes de Mulâtre »- rue Ruakadingi à Léopoldville-Kinshasa) – Les Bantous (15 août 1959 au Bar Chez Faignond – rue Mbaka à Brazzaville) – et « Artiste de l’Unesco pour la paix« (11 octobre 2006 à Paris)

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here