Congo. FREGH GANGA : la clef de voûte de « L’Attaque chant » des Bantous de la capitale

0
378
FREGH GANGA.

ZOOM. Si dans l’ensemble la section chant des Bantous de la capitale est demeurée ce dernier temps le maillon faible du groupe, cependant pris individuellement, les chanteurs actuels  sont demeurés sans doute ceux qui ont appris à séparer la profondeur et la superficialité, la création « authentique » et la musique « fonctionnelle ». Le chanteur émérite Fregh Ganga se révèle être la grande machine de s’échauffer et d’offrir ainsi un aperçu de ses talents.

Qui est FREGH GANGA ?

De son vrai nom François Marie Xavier Ganga le chanteur « Fregh Ganga » est ce chanteur imprévisible qui  sévit depuis juillet 2006, année de son intégration dans Les Bantous. Sa mission a consisté à dynamiter tous les genres musicaux du moment en Afrique et dans le monde. Il s’est rapidement affirmé comme un soprano passionnant, imaginatif et techniquement assez armé pour que les chefs d’orchestre se l’arrachent.

De l’apparition sur la scène de la rumba de Fregh, aux Bantous en passant par une avalanche des groupes amateurs très actifs

Les débuts en musique de Fregh Ganga commencent en 1963, dans la Chorale de l’Ecole primaire catholique de Mpouya  (département des Plateaux). A Brazzaville, il fait successivement partie de l’orchestre du Lycée Central, Savorgnan de Brazza, du groupe vocal « Les Kisito », l’orchestre « Sossa », des orchestres « Nzube Llikofi » « Spiritus », « African star »,  l’orchestre-ballet « Les Anges », « l’orchestre Adjonson » du colonel Ibela Ibel, le groupe musical « Les Shalome » de Mountouari Kosmos, avant d’intégrer l’orchestre « Les Bantous de la capitale » en juillet 2006.

Dans son parcours, l’auteur, compositeur et interprète, Fregh Ganga a conscience d’avoir été influencé par ses stars de prédilection comme les Congolais Pamelo Mounk’A, Joseph Kabasele, Franklin Boukaka, Mulamba « Mujos », les vedettes du monde : Oscar Léon, Andy Montanez, Celia Cruz et Dalida. Il a ainsi  réussi à s’imprégner de la réalisation d’une synthèse de divers styles des musiciens précités. Et ça lui a toujours fait plaisir : « On est toujours content d’avoir appris quelque chose, que la leçon ait été bien reçue. »

Dans Les Bantous et depuis juillet 2006, Fregh Ganga s’est imposé comme un des chanteurs les plus inventifs et les plus originaux. Il y a dans son approche de la chanson, une étonnante variété mélodique, beaucoup de relief et quelques audaces harmoniques qui lui ont permis de participer à toutes les aventures des Bantous de la capitale dans des contextes très modernes.

En effet, l’histoire récente de la Salsa dans les Bantous a retenu le nom de Fregh Ganga pour ses riches expériences qui se sont concrétisées sur le cire. A son actif, sa brillante participation dans la réalisation des derniers albums des Bantous : « Explosion », « 60eme anniversaire des Bantous de la capitale » et « Pont sur le Congo » en hommage au Grand Kalé. Rappelons que Fregh Ganga et ses admirables collègues chanteurs  des Bantous : Simon Mangouani, David Sita « Atis », Toussaint Mabika Loemba et Dimitri Moudoungou ont régulièrement  communiqué à travers leur chant une émotion profonde, sans jamais sacrifier à aucun effet vocal dans le talent qu’ils déploient à faire vivre le texte le plus anodin. Mais ce n’est pas suffisant. Il serait temps de rebooster absolument la Section Chant des Bantous, en exploitant les spectaculaires possibilités qui s’offrent individuellement aux chanteurs précités.

Enfin, Fregh Ganga est un génie dans l’art d’interpréter  plusieurs éléments formels à la Salsa, la Rumba et la Word Music.

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here