Congo. Election présidentielle de mars 2021, vote ou abstention record ?

0
318
Henri Blaise Nzonza

TRIBUNE. Dans un entretien accordé au journal Jeune Afrique du 05 février 2021, le chef de l’opposition congolaise Pascal TSATY MABIALA dont le parti politique l’UPADS (l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale) a, au cours d’un conseil national tenu le 30 janvier 2021, annoncé sa non-participation à l’élection présidentielle de mars 2021, estime que « l’enjeu du scrutin du 21 mars 2021 n’est pas l’alternance démocratique mais le taux de participation ».

Cette phrase en dit long sur ce que j’ai toujours pensé à savoir « l’opposition congolaise n’a ni les moyens ni les capacités de remporter cette élection qui va se tenir dans quelques semaines ».

En 2016, lors de la présidentielle, le peuple congolais était mobilisé. Tous les camps étaient déterminés à vouloir obtenir une victoire dans les urnes. L’engouement était fort constaté comme en témoignent les meetings : du général Jean Marie Michel MOKOKO à Pointe Noire, celui du Président Denis SASSOU NGUESSO à Brazzaville, de Parfait KOLELAS à Brazzaville et bien d’autres. Aucun congolais ne voulait rester sur les bas-côtés du processus électoral et chacun croyait en la victoire de son camp.

Aujourd’hui, cinq(5) ans après, les enjeux et le contexte ne sont plus les mêmes. Le général Jean Marie Michel MOKOKO et André OKOMBI SALISSA ne sont pas candidats, Paulin MAKAYA, Claudine MUNARI et Pascal TSATY MABIALA ont jeté l’éponge. Les deux plateformes de l’opposition (FROCAD et l’IDC) appellent au boycott.

Au niveau de la diaspora, de plus de plus des voix se lèvent pour en appeler au boycott de cette élection, comme en témoigne la déclaration faite à Paris le 21 février 2021 par les Assises Nationales.

Il est donc fort probable que l’abstention puisse battre les records dans l’ancien fief électoral du professeur Pascal LISSOUBA et dans le département du Pool.

En effet, lors de la présidentielle de mars 2016, l’union sacrée des principaux leaders du Pool (NTUMI, KINFOUSSIA et autres) fut faite derrière un originaire du Pool, Aujourd’hui aucun de ces leaders ne lui a renouvelé son soutien. Ajoutez, à cela, le traumatisme que le département du Pool a connu après les événements d’avril 2016, l’engouement est très bas et le taux d’abstention sera très élevé.

Ainsi, au vu de l’enjeu peu enthousiaste de la prochaine élection présidentielle ponctuée par un manque de suspens sur l’issue du vote, et tenant compte des faits énumérés ci-dessus, il est plus que probable que le taux d’abstention soit très élevé dans les fiefs réputés proche de l’opposition..

En réalité Pascal TSATY MABIALA qui est un homme politique expérimenté et souvent lucide dans ses analyses fait un constat juste au regard de la configuration de la matrice politique et socio-ethnique de notre pays.

Fait à Paris le 23 février 2021

HENRI BLAISE NZONZA

Président de la Nouvelle Dynamique pour le Congo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here