Congo. Caisses de Retraite des Fonctionnaires : Les retraités boudent le projet de loi de finances 2022

0
392

Les retraités émargeant à la Caisse de retraite des fonctionnai0res (CRF) ont déclaré, le 29 novembre 20121 à Brazzaville, leur mécontentement face au projet de budget 2022 du gouvernement en examen au Parlement.

Les retraités ont accepté les propos du président du Sénat, Pierre Ngolo, qui leur a dit qu’il travaillera avec la commission Economie et Finances de cette chambre haute du Parlement tout en leur conseillant de demander à leurs adhérents de prendre le mal en patience. Il les a assurés que ce n’était pour le moment qu’un projet susceptible d’être amélioré, ce qui sera fait dans le cas où ce serait possible.

Le président de la commission Economie et Finances du Sénat, Jean Marie Epouma, a quant à lui rappelé que sa structure qui a reçu le directeur général du budget le lui a signifié et que le Sénat attend d’auditionner le ministre des Finances. Il s’agit d’un projet de budget comme ils l’ont dit au directeur général. Il leur a dit qu’ils avaient dans ce texte du budget 49 milliards FCFA qui ne leur garantit que quatre mois environ dans l’année sur douze, et ce qui ne s’explique pas.  

Les retraités émargeant à la CRF qui accumulent trente et huit mois d’arriérés de pensions depuis 2016, ne veulent plus revivre la même situation en 2022. C’est pour cette raison qu’ils rejettent les 49, 853 milliards FCFA inscrits au projet de loi de finances exercice 2022 alors qu’il faut 133 milliards FCFA.

Les représentants des trois organisations des retraités dont de la Coordination nationale des fédérations des associations des retraités (CNAFARA/CRF) et la Fédération des associations des retraités (FAR/CRF) se sont félicitées des engagements du Sénat. Ils menaçaient d’organiser des sit-in devant le Palais des congrès à partir du 30 novembre 2021 mais cette initiative est suspendue en attendant la fin des négociations.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here