Congo Brazzaville : la CAF suspend le stade Alphonse Massamba Débat pour non conformité aux exigences d’homologation

LE COUP DE JARNAC DE HUGUES NGOUELONDÉLÉ

0
171

Selon une bonne source, la sonnette d’alarme avait pourtant été tirée il y a trois ans par la CAF! Le ministre des sports, Hugues Ngouelondélé, moins au fait de la gestion des sports, a fait le mort en restant sourd aux remarques, critiques et suggestions de l’instance fêtière du football continental.

Contactée, une source proche du ministre des sports dément. Par contre, un expert caf, sous couvert d’anonymat, confirme bel et bien que les autorités congolaises avaient été saisies sur le cas du stade Alphonse Massamba Débat.

À la lecture du rapport d’inspection Caf dont nous avons obtenu copie( voir fac-similé), la rénovation du stade Alphonse Massamba Débat, le seul stade congolais qui était jusque-là reconnu par la Fifa et la Caf, n’a même pas connu un début de travaux nonobstant l’alerte de la caf en 2018.

De l’expiration de la pelouse, par ailleurs en piteux état, aux vestiaires insalubres en passant par la petite infirmerie sans équipement…, tout a été passé au peigne fin par l’expert Fifa -caf. Conséquence, le stade Alphonse Massamba Débat sera suspendu juste après les deux matches qu’il va abriter dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Brazzaville s’en tire, miraculeusement, à bon compte grâce à l’inspecteur Fifa Caf, qui a dû fermer les yeux pour faire parler son cœur en accordant cette faveur inhabituelle au stade Alphonse Massamba Débat pour abriter les 2 derniers matches des éliminatoires Qatar 2022 .

” Massamba Débat, en comparaison aux cas de même type sur le continent, aurait dû tout de suite être fermé, au regard de son piteux état “, fait constater un proche du dossier.

De l’avis des experts du ballon rond, Hugues Ngouelondélé aurait brillé par “une nonchalance dans la gestion de ce dossier d’homologation du stade Alphonse Massamba Débat “. Des fonds auraient-ils été disponibilisés à cet effet, à la suite du constat fait sur le terrain par le ministre des sports, dès sa prise de fonction? Si oui, pourquoi ces travaux de rénovation n’ont-ils pas été effectués? Où trouverons-nous près de 2 milliards de FCFA en ces temps de sécheresse à Brazzaville, pour engager les travaux de rénovation du stade Alphonse Massamba Débat avant l’échéance des éliminatoires de la Can Côte d’Ivoire Total Énergies 2023, qui débutent en mars 2022? Comment le ministère gère t-il les enveloppes de primes- près de 200 millions de FCFA par match gagné – souvent non reversées aux joueurs et à la direction générale du Trésor en cas de défaite de l’équipe nationale?

Le principe de faire beaucoup avec peu n’est-il pas de mise au ministère des sports pour que cet argent non payé aux joueurs des Diables Rouges serve à engager des travaux de rénovation du stade Alphonse Massamba Débat? Autant de questions que se posent les mordus du ballon rond au Congo. Qui redoutent d’ores et déjà que le pays de Sassou Nguesso se retrouve sans stade en mars prochain, si les autorités sportives ne bougent pas le petit doigt.

Il est tout de même incompréhensible que les stades construits par Jean-Jacques Bouya, alors Délégué Général aux Grands Travaux, à l’occasion des municipalisations accélérées (Ouesso, Owando, Ewo, Djambala, Kinkala, Madingou, Sibiti, Dolisie, Pointe- Noire) ne soient pas aux normes Fifa-caf. Mameh! Comment a-t-on construit, à hauteur de centaines de milliards de FCFA, des stades sans s’en référer aux experts en normes modernes en matière de construction d’un stade de foorball?

Faut-il noter qu’au stade La Concorde de Kintélé se pose un problème d’éloignement d’un hôpital bien équipé que l’on peut rallier en moins de 15 mn, en cas de blessure d’un joueur.

L’hôpital de Talangai situé à moins de 10 minutes du stade, manque, semble t-il, d’équipements appropriés.

Par Alphonse Ndongo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here