Congo Brazzaville. Alerte au CHU

0
540
DR.

TRIBUNE. Il circule, sur les réseaux sociaux, une décision N. 005 du Dr Denis Bernard Raiche, nouveau Directeur Général du CHU de Brazzaville, datée du 5 octobre 2020.

Une décision qui notifie le licenciement du Président de l’intersyndicale du CHU, Mr Victor Bienvenu Kouama. Le Dr Denis Bernard Raiche en expose les motifs. J’interviens pour m’interroger si le dialogue social, entre les directions des établissements publics et les syndicats, a-t-il été abrogé par les pouvoirs publics?

Mr Victor Bienvenu Kouama a-t-il été entendu, dans son cas, par l’instance habilitée du CHU, sur les faits qui lui sont reprochés? Si oui, Mr Victor Bienvenu Kouama est il un récidiviste?

Au Dr Denis Bernard Raiche de savoir que la brutalité, l’autoritarisme et le repli sur soi, à l’égard des personnels du CHU, dans un contexte hypersensible où l’Etat congolais, les travailleurs du CHU et leur syndicat ont tout à gagner à ce que cette grande structure sanitaire soit sauvée, n’est pas pour obtenir de bons résultats.

Les Congolais n’ont pas encore oublié la gestion hasardeuse de Mr Sylvain Villiard, Canadien précurseur du Canadien Denis Bernard Raiche, au CHU.

Voilà que le Dr Raiche, à peine nommé, en Conseil de Ministres, il y’a quelques jours, vient comme pour suivre les traces désastreuses de Mr Sylvain Villiard.

Mes appréhensions et autres craintes sur la désignation d’un Directeur Général du CHU, publiées dans le Journal La Griffe, en cette période de vaches maigres, pour le Congo Brazzaville, demeurent.

Ouabari Mariotti – Membre de l’UPADS

Paris 5.10.2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here