Congo. Après les joutes électorales, le temps de l’action

0
343
Henri Blaise Nzonza

TRIBUNE. Il y a un mois, jour pour jour, le peuple congolais se rendait aux urnes pour élire la personne qui va présider aux destinées de notre pays pour les cinq(5) prochaines années.

Le mardi 6 avril dernier, la Cour constitutionnelle validait les résultats qui consacraient la victoire du candidat Denis SASSOU NGUESSIO à cette élection à l’issue du scrutin du 17 et 21 mars.

Le vendredi 16 avril, au Palais du Parlement de Brazzaville, le Président Denis SASSOU NGUESSO a prêté serment avant d’être investi Président de la République (2021-2026) par la Cour constitutionnelle en présence d’un parterre de dix neuf (19) chefs d’Etat, des délégations de haut niveau ainsi que de plusieurs représentations diplomatiques.

Dans le message adressé pour la circonstance, le Président de la République a réitéré sa ferme volonté de réaliser toutes les promesses contenues dans son projet de société. Il a promis entre autres une révolution agricole ponctuée par une agriculture mécanisée, une politique de tolérance zéro à l’égard des détournements, une défense de la forêt du bassin du Congo (poumon africain), et un Etat protecteur qui restaure son autorité et réforme son administration. Il entend, rétablir les grands équilibres macro-économiques et bannir, le creusement du déficit de la balance des paiements et l’accroissement de la dette extérieure.

Le Président de la République a pris l’engagement ferme de tout mettre en œuvre pour répondre aux attentes et exigences du peuple congolais. L’objectif à court terme étant d’atteindre dès que possible, à partir de l’année prochaine, un taux de croissance amélioré, susceptible de nous mener sur la voie de l’émergence.

En personne avisée et expérimentée qui bénéficie d’un soutien plus large comme jamais auparavant, le Président de la République Denis SASSOU NGUESSO sait que le peuple qui s’est mobilisé pour lui accorder des suffrages attend beaucoup du mandat qui vient de commencer.

Nous ne pouvons point douter que le Président Denis SASSOU NGUESSO sera un bon capitaine qui saura conduire notre pays à bon port, à la bonne destination et que notre pays amorcera le processus pouvant le conduire à une émergence tant souhaitée et rêvée par tous les congolais.

Ainsi, il est aujourd’hui de notre devoir d’accompagner notre pays dans sa quête de l’émergence.

Paris le 21 avril 2021

Henri Blaise NZONZA

Président de la Nouvelle Dynamique pour le Congo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here