Congo. Anselme TAMBAKASSA « Selma» : quand musique rime avec peinture

0
566
Anselme TAMBAKASSA.

Musique et peinture se répondent depuis plusieurs années dans le parcours artistique du talentueux et expérimenté Anselme Tambakassa, pour qui, musique et peinture, sont deux mots qui vont bien ensemble.

L’objectif d’Anselme Tambakassa : Faire connaître sa musique, partager sa quête vers l’harmonie des sons et des couleurs. Il est artiste, peintre – musicien d’origine congolais de Brazzaville. Il vit à Paris.

Depuis, il ne peut que se réjouir du fait que ses œuvres, par la voix et l’instrument musical raffiné, trouvent de nouveaux chemins vers les âmes et les cœurs. Un poète ne peut qu’être heureux d’une collaboration aussi sensible que celle qu’offre ce musicien de grand talent qui est aussi un peintre d’excellente facture »

En abordant le parcours professionnel d’Anselme Tambakassa, on peut affirmer que c’est la musique qui a inspiré la peinture. La musique pour traduire toutes sortes de sentiments. En effet, Après l’expression des plaisirs de la vie, tout en couleurs chaleureuses et en courbes sensuelles, une deuxième tendance des plasticiens qui associent peinture et musique dans leurs toiles consiste à suggérer des sentiments plus mélangés.

I – Les premiers apprentissages musicaux

1955 -1967 Anselme Tambakassa évolue dans la chorale des « Petits Chanteurs à la croix de bois » avec la messe des piroguiers, puis dans le « Ballet National du Congo comme danseur et tourne dans plus de vingt capitales.

De 1968 à 1988 – Anselme Tambakassa compte parmi les cofondateurs du mythique groupe « Mbamina » comme danseur et percussionniste. Il est d’ailleurs consacré meilleur percussionniste d’Afrique. Sponsorisé par le modeliste Paco Rabanne, le groupe crée une chorégraphie musicale lors d’un sommet franco-africain avec Germaine Acogny, élève de Bejart. Anselme Tambakassa a également animé avec Samy Massamba les nuits marseillaises pour la fête de la musique au son du Rock-Africain, puis une tournée en Suède.

SELMA « Mopepe le vent », titre du nouveau single de quatre titres (actuellement dans les bacs) qui symbolise le retour à la source de SELMA, et dans le genre « Jazz », « Rumba », « Blues », « Funky » et « Gospel »

II – Sur les chemins de la Peinture

Depuis 2004  Anselme Tambakassa, a repris la voie de la passion, qu’il avait découvert en 2007 :  La Peinture, pour laquelle l’artiste a eu à participer à plusieurs expositions avec « La Palette du Val de Marne » au Perreux où il a obtenu :  « Le Prix du public adulte » avec remise de la médaille Van Gogh , le 21 novembre 2008 et « Le Prix du public enfant » octroyer, le 26 juin 2009  – Expositions avec « Les Artistes Réunis de Gagny » au Cntre Jacques Prévert et à la « Madeleine » . Le tout, sous forme de deux aspects particuliers :

–   L’art « Bolé Bantou » (avec mélange de style abstrait et naïf)

–   L’art contemporain (avec influence des grands peintres cubistes ou autres)

Aujourd’hui, Après le célébrissime Guy Léon Fylla, Anselme Tambakassa « Selma » (Mopepe) demeure un des rares grands artistes musicien et peintre de renom.

Pratique : Anselme Tambakassa (Mail : a.tambakasse@yahoo.fr

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here