Congo. 62 ans de République. 28 novembre 1958 – 28 novembre 2020

0
241
Felix Tchicaya, Fulbert Youlou et Jacques Opangault

NATION. En novembre 1958, à la suite de la Loi Cadre de Gaston Deferre du 23 juin 1956, le territoire du Moyen Congo devient République du Congo. Une République dotée de l’autonomie. Non d’indépendance. Mais, c’est une marche vers l’indépendance qui sera acquise le 15 août 1960, à l’instar de la plupart des pays colonisés d’Afrique Noire, sous domination française.

La loi Cadre Gaston Deferre autorisait le gouvernement français à prendre les mesures propres à assurer l’évolution des territoires relevant du Ministère de la France d’Outre Mer.

Lorsque le Congo s’émancipe des années de colonisation française, il ne faisait aucun doute pour les populations congolaises, se sentant désormais libres, que la proclamation de la République du Congo, suivie de l’indépendance du pays, allait ouvrir la voie à des progrès rapides.

Le Congo présentait à la décolonisation, d’immenses atouts. Population jeune, terres arables bien arrosées, climat généreux, réseau hydrographique dense, sous sol promettant de riches ressources minières.

62 ans de République, avec une succession de pouvoirs aux systèmes différents, il s’ y est fait sentir quelques avancées, sur divers domaines de la vie nationale.

Mais, dans l’ensemble, les désillusions sont immenses. Aussi bien sur le développement économique et social, les droits de l’homme que sur les valeurs de la République, au compte desquelles la question majeure de la démocratie.

Démocratie dont le lourd déficit ne permet pas des scrutins libres, transparents et crédibles, pour porter aux différentes assemblées ou autres institutions électives du pays les vrais et dignes représentants du peuple.

La devise de la République du Congo “Unité, Travail Progrès ” peine a être matérialisée dans les faits.

Si le sentiment d’appartenance à la nation congolaise reste fort, de nombreux facteurs témoignent du délitement de la cohésion et de la solidarité au sein de la communauté nationale.

Pour ces 62 ans de République du Congo, ci dessous, en profil, trois des personnalités politiques de ces ères de la proclamation de la République et de l’indépendance, que sont MM. Jean Félix Tchicaya, l’Abbé Fulbert Youlou et Jacques Opangault.

A ces trois figures, leur patrie, le Congo, leur a érigé, à juste titre, des statuts, grandeur nature. A Brazzaville, l’Abbé Fulbert Youlou, au rond point de la Mairie Centrale, Jacques Opangault, devant la grande Poste. Jean Félix Tchicaya trône à la sortie Sud de Pointe Noire.

A tous ces Congolais qui, de près ou de loin, ont contribué, de quelle que manière que ce soit ou au péril de leurs vies aux étapes de la construction d’une conscience congolaise libre, nos pensées sont, ce 28 novembre 2020, tournés vers eux.

Ouabari Mariotti – Membre de l’UPADS

Paris 28.11.2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here