Climat : Nouveau rapport inquiétant de l’ONU à 6 semaines de la COP 26

0
271
Mme Arlette Soudan Nonault

PLANETE. Aux termes de cette évaluation de l’ONU rendue publique le 17 septembre à New York, les engagements actuels des États mèneraient, s’ils n’étaient pas immédiatement améliorés, à un réchauffement de + 2,7 degrés avant la fin du siècle, bien au-delà des 1,5 degrés de l’Accord de Paris.

En outre, plusieurs grands États pollueurs n’ont toujours pas soumis leurs objectifs de réduction volontaire des émissions de gaz à effet de serre (les CDN), alors que la majorité des pays africains, dont la république du Congo, l’ont fait.

Le rapport pointe également le fait que la promesse des pays du G20 en 2009 de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020 pour aider les pays du Sud à faire face aux effets du dérèglement climatique n’a été que partiellement tenue. 20 milliards manquent à l’appel. Sur les 80 milliards débloqués, 64% ont été alloués aux pays pollueurs pour les aider à réduire leurs émissions alors que les pays les moins pollueurs comme le nôtre, qui sont aussi les plus vulnérables face aux catastrophes climatiques, ont du se contenter de la portion congrue pour financer leur politique d’adaptation. Encore une fois, les « bons élèves » du climat ne sont pas récompensés !

Enfin, il est constaté que le marché du crédit carbone, dont l’Afrique est la région du monde qui touche le moins profit, est toujours dérégulé, à la merci d’intérêts privés servant d’intermédiaires entre des entreprises du Nord en quête de greenwashing et les États africains.

Par Arlette Soudan Nonault (ASN)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here