Cinéma : pourquoi son potentiel économique est-t-il “inexploité” en Afrique ?

0
115
Le rapport de l’Unesco constate "un mouvement mondial qui tend à accroître la diversité à l’écran, ce qui ouvre la porte aux réalisateurs africains vers de nouveaux marchés locaux et étrangers" comme le montre cette image avec le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun (2ndD) et les actrices Rihane Khalil Alio et Achouackh Abakar Souleymane alors pour la projection du film "Lingui" (Les liens sacrés) à Cannes

Les industries cinématographiques en Afrique pourraient quadrupler leurs revenus et parvenir à contribuer à hauteur de 20 milliards de dollars au PIB combiné du continent et créer 20 millions d’emplois supplémentaires dans les industries créatives, selon un rapport sur le cinéma rendu public mardi.

Malgré l’augmentation significative de la production et de la distribution d’œuvres cinématographiques à travers le continent, le potentiel économique du secteur audiovisuel africain “reste largement inexploité sur la quasi-totalité du continent”, constate l’Unesco qui propose pour la première fois une cartographie détaillée de l’industrie cinématographique et audiovisuelle à l’échelle du continent africain.

Ce rapport de 67 pages intitulé “L’industrie du film en Afrique : Tendances, défis et opportunités de croissance“, contient des recommandations “pour organiser de façon stratégique la croissance à venir” et aider ce secteur en plein essor à atteindre son potentiel…

Lire la suite sur BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here