Centrafrique : le Général à la retraite Ludovic Ngaïféi arrêté puis auditionné à la SRI

0
494

De nouvelles arrestations ont été signalées dans la nuit de vendredi 15 au samedi 16 janvier 2021 à Bangui. Le général à la retraite, Ludovic NGAÏFEI a été arrêté à son domicile par des militaires lourdement armés de même que le père et le frère de Stève Yambete, un proche de François Bozizé, arrêtés eux aussi chez eux.

Ces arrestations sont intervenues 48 heures après la double attaque des rebelles de la CPC repoussée aux portes de Bangui. Le général à la retraite Ludovic Ngaïféi a été arrêté chez lui aux environs de minuit. Conduit au camp de Roux, il a été auditionné dans la matinée de ce samedi à la Section de recherches et d’investigation (SRI). Sa famille dénonce un enlèvement.

« Mon cadet n’a pas été arrêté mais enlevé cette nuit aux environs de minuit. Bien avant, j’ai reçu un appel anonyme pour me signaler qu’il y a un détachement de BIT 6 qui se rendait chez lui. Je lui ai fait un message pour le prévenir. Ils sont entrés avec fracas chez lui. Ils l’ont amené au Camp de Roux. Je demande que sa vie et son intégrité soient protégée. S’il voulait faire la rébellion, il serait rentré en brousse », a déploré Elie Ouefio, frère ainé de Ludovic Ngaïféi.

Joint par Radio Ndeke Luka, l’avocat de Ludovic Ngaïféi a confirmé l’audition de son client par la police judiciaire et affirmé qu’une procédure légale est ouverte. Cependant, l’on ignore encore les charges qui pèsent sur lui.

Dans la même nuit de vendredi à samedi, le père et le frère de Stève Yambeté, un ancien lieutenant des Forces armées centrafricaines, proche de François Bozizé, ont été également arrêtés chez eux. Marie Collette Yambete, l’épouse de Michel Yambete, le père, demande la libération de son mari et de son fils.

« Je ne sais où est-ce qu’ils ont déporté mon mari et mon enfant. Je demande leur libération. Si on leur reproche quelque chose, la justice est là. Qu’on suive la procédure normale ! Mais ils n’ont rien fait. Mon mari est malade. Je ne sais pas où il se trouve à l’heure actuelle. Je demande à la communauté internationale, aux organisations des droits de l’homme de veiller sur cette situation. Pourquoi on ne peut pas dormir la nuit ? » a dénoncé Mme Yambété.

Depuis l’ouverture d’une enquête judiciaire visant François Bozizé, plusieurs perquisitions et arrestations ont été ordonnées par la justice. Cependant, des cas d’enlèvements et de séquestrations menés par des inconnus ont aussi été rapportés.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here