Centrafrique : l’armée reprend le contrôle de la ville de Bossangoa, fief de l’ancien président Bozizé

0
357

La ville de Bossangoa dans l’Ouham, occupée depuis plusieurs semaines par les éléments de la CPC, est reprise sans combats dans la matinée du mercredi 24 février 2021 par les Forces armées centrafricaines et leurs alliés. Les combattants rebelles ont quitté la ville depuis quelques jours face à l’avancée des forces loyalistes.

C’est aux environs de 10 heures de la matinée de ce mercredi 24 février que les forces militaires centrafricaines et leurs alliés russes ont fait leur entrée dans la ville de Bossangoa, capitale provinciale de l’Ouham et ville symbolique du haut commandement de la CPC.  

La nouvelle de la prise de Bossangoa a été faite par le Premier ministre, Firmin Ngrebada sur sa page Facebook en ce début d’après-midi.

“Sous l’autorité du Président de la République, je salue la prise de la ville de Bossangoa par nos forces et les alliés ce jour” annonce le Chef du gouvernement centrafricain.

De sources bien introduites ont rapporté à Radio Ndeke Luka que les derniers rebelles, eux, se sont retirés de Bossangoa la nuit dernière. Les habitants qui ont trouvé refuge à l’Evêché commencent à regagner leurs domiciles.

“Ils sont là. La ville est calme maintenant. Les rebelles ont décampé depuis hier soir. Il y en a quelques uns qui sont là mais se cachent alors que d’autres ont pris fuite. Les gens commencent à circuler et la vie reprend son cours normal” a témoigné un habitant de Bossangoa joint au téléphone par Radio Ndeke Luka.

L’ancien Président de la République, François Bozize qui a apporté son soutien politique à la coalition des groupes armés, s’était retranché à Bossangoa quelques jours avant la tenue des premiers tours des élections groupées de décembre 2020. 

Pour le moment, l’on ignore où se trouve exactement l’ancien président centrafricain et sa suite, vus ces derniers temps dans la ville de Bossangoa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here