Au Gabon, la galère des footballeurs professionnels

0
82
Gamamba Souleimane, ancien joueur reconverti en peintre de bâtiment.

Entre salaires non versés et contrats non respectés, les footballeurs professionnels du championnat local sont souvent dans une situation très précaire.

Malgré l’arrêt du championnat depuis plus d’un an, Chico Sassou continue à taquiner le cuir. Ce défenseur de 32 ans, qui a notamment évolué pour le CF Mounana, sait que l’intensité n’est pas au rendez-vous dans les parties improvisées le week-end, mais continue de jouer pour garder la forme et être prêt le jour où le championnat reprendra, même s’il ne se fait pas trop d’illusions quant à l’avenir.

Les deux dernières années avant le Covid, la situation était déjà difficile. C’est-à-dire qu’on jouait un championnat sur sept à huit mois, mais on ne recevait pratiquement qu’un à deux mois de salaire“, témoigne Chico Sassaou. “On faisait du sport, on jouait le championnat parce qu’on aimait le foot, mais là aujourd’hui c’est compliqué parce qu’on nous fait croire qu’avec le Covid on ne peut plus rien faire“.

Des salaires impayés qui ne sont plus versés

À l’instar de Chico Sassou, de nombreux joueurs ne percevaient en moyenne que deux mois de salaire sur douze, selon une enquête de l’ANFPG, l’Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon. Des salaires mensuels peu élevés…

Lire la suite sur DW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here