Vantage Capital liquide son investissement dans Vumatel

0
592

Vantage Capital, le plus grand gestionnaire de fonds de dette mezzanine d’Afrique, a annoncé avoir entièrement liquidé son investissement dans Vumatel, principal fournisseur sud-africain de réseaux de fibre optique jusqu’au domicile.

L’entreprise a été créée en octobre 2014 par Niel Schoeman et Johan Pretorius, deux dirigeants aguerris du secteur qui avaient auparavant lancé Birchman Group et Conduct Telecom.

Vumatel a commencé ses activités à Parkhurst, où elle a déployé le premier réseau sud-africain de fibre optique jusqu’au domicile en s’associant à des prestataires de services internet qui fournissaient la connectivité à leurs clients résidentiels, tandis que Vumatel restait le propriétaire et l’exploitant de l’infrastructure.

Au moment de l’investissement de Vantage en 2016, Vumatel avait déployé son réseau de fibre optique en libre accès dans quatorze banlieues de Johannesbourg, reliant près de 16 000 foyers et comptant environ 4 000 abonnés. L’entreprise avait également bénéficié d’un investissement en capital d’Investec Equity Partners.

Alors que les banques étaient réticentes à financer l’entreprise à ce stade précoce de son existence, Vantage avait décelé son énorme potentiel et l’a soutenue en lui apportant un financement de 250 millions de rands (17 millions de dollars) pour accélérer son développement.

Aujourd’hui, quatre ans plus tard à peine, Vumatel est devenu le plus grand fournisseur de fibre optique jusqu’au domicile du pays. Pendant la durée de vie de l’investissement de Vantage, l’entreprise a posé des milliers de kilomètres de câble et le nombre de foyers desservis a été multiplié par 40 et le nombre d’abonnés par 50.

Vumatel a également joué un rôle majeur dans la mise à niveau de l’infrastructure des écoles sud-africaines en fournissant des services de fibre optique gratuits et illimités aux écoles publiques et privées voisines de ses réseaux.

En 2018, Vumatel a été reconnue comme l’entreprise de taille moyenne à plus forte croissance d’Afrique du Sud par la South African Venture Capital Association.

L’an dernier, la CIVH (Community Investment Ventures Holdings), détenue en exclusivité par Remgro, a acquis la pleine propriété de Vumatel, après avoir pris une première participation de 34,9% en 2018. Les investisseurs de Vantage ont bénéficié à double titre de cette transaction, Vantage ayant par ailleurs fourni à New GX, une société d’investissement détenue et contrôlée par des Noirs, un financement mezzanine pour cofinancer ses actifs liés à la fibre, incluant une capacité de fabrication locale.

Vantage a soldé la transaction New GX en 2018 et, la semaine dernière, Vumatel a remboursé l’investissement mezzanine de Vantage après avoir obtenu un financement substantiel d’un consortium de banques sud-africaines.

Sur ses trois générations de fonds de dette mezzanine, Vantage a liquidé à ce jour avec succès douze investissements, en générant des bénéfices cumulés de 4,2 milliards de rands (360 millions de dollars) avec un coefficient multiplicateur de 2,3x (1,8x en dollars).

Luc Albinski, co-Managing Partner chez Vantage Capital, a déclaré : « Vumatel compte parmi les nombreuses réussites qui nous ont permis, grâce à un prêt mezzanine, d’aider des entreprises à réaliser leurs ambitions de croissance. Dans le cadre de cette opération, nous avons saisi l’opportunité de nous associer à une équipe de direction exceptionnelle dans un secteur en croissance rapide et nous sommes fiers du rôle que Vantage a joué dans la concrétisation de l’énorme potentiel de croissance que Vumatel a connu depuis. »

Warren van der Merwe, co-Managing Partner chez Vantage Capital, a souligné que « L’investissement dans Vumatel est une excellente étude de cas sur la façon dont la dette mezzanine peut créer des opportunités de croissance dans les cas où les banques restent prudentes. Vantage joue ainsi un rôle essentiel en soutenant des entreprises de taille moyenne avant qu’elles ne soient suffisamment solides pour financer pleinement leurs opérations et leurs ambitions de croissance au moyen de la dette bancaire. »

Hugo van den Heever, Associate Partner de Vantage Capital, a ajouté : « Nous avons accordé une grande attention au secteur des infrastructures technologiques et à son important potentiel de croissance. Conformément à notre mandat panafricain, nous avons recherché des opportunités dans tout le continent, notamment sur des marchés tels que le Nigeria, la Communauté d’Afrique de l’Est et l’Égypte. Nous espérons pouvoir annoncer prochainement de nouveaux investissements dans ce secteur. »

Par APO 

LAISSER UN COMMENTAIRE