Tunisie: la BAD et la BERD soutiennent l’assainissement des petites communes

0
347
Zied Laadhari, ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale.

Le siège du ministère tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale (MDICI) a servi de cadre, mardi 08 janvier, à la signature d’un accord de prêt destiné à financer l’assainissement des petites communes de moins de 10 000 habitants en Tunisie.

L’accord a été signé entre la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le ministère tunisien du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale (MDICI) et l’Office national d’assainissement (ONAS).

Il porte sur un important programme d’assainissement qui concernera près de 200 000 habitants issus des petites localités tunisiennes, souligne la BAD dans un communiqué récemment.

Ces petites communes bénéficieront d’un service d’assainissement amélioré grâce au montant total de 150 millions d’euros accordé à l’ONAS et cofinancé à parts égales par les deux institutions, précise la même source .

“En parfaite adéquation avec les stratégies d’intervention des deux institutions dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, cette opération englobe la construction de 24 nouvelles usines de traitement des eaux usées, l’extension des réseaux d’assainissement sur 862 kilomètres et la construction de 30 nouvelles stations de pompage”, indique-t-on

Selon la BAD, cette même opération “favorisera de meilleures conditions de santé, d’hygiène, d’environnement et de développement économique pour 33 petites communes réparties sur 19 gouvernorats”.

Par outre, poursuit l’institution panafricaine, “cette amélioration contribuera à réduire la pollution de l’environnement et les risques pour la santé liés au niveau actuel de services d’assainissement. Elle permettra également d’augmenter, de 7,71 millions de m3 par an, le volume des eaux usées traitées avec une plus grande disponibilité de l’eau utilisable dans la région”.

Par ailleurs, le programme aidera la Tunisie à pérenniser la gestion de ses systèmes d’assainissement et à soutenir la participation du secteur privé dans les infrastructures”, participant ainsi d’une nouvelle dynamique de développement et d’investissement, source d’emplois pour les jeunes des régions prioritaires.

Avec BAD

LAISSER UN COMMENTAIRE