Banque mondiale: Les transferts de fonds vers la région Afrique subsaharienne ont atteint 38 milliards de dollars en 2017

0
542
Ph. DR.

Après deux années consécutives de recul, les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont repris de la hauteur  en 2017, a indiqué dernièrement la Banque mondiale soulignant qu’ils ont atteindre un niveau record en 2017.

Dans la dernière édition de sa note d’information sur les « migrations et le développement », rendue publique en avril dernier, l’institution financière internationale a noté que « les transferts vers la région Afrique subsaharienne se sont accélérés, à 11,4 %, pour atteindre 38 milliards de dollars en 2017.

A en croire la Banque mondiale, cette évolution se serait réalisée « à la faveur de l’amélioration de la croissance économique dans les économies avancées et de l’augmentation des prix du pétrole, qui a bénéficié aux économies de la région ».

Selon l’institution de Bretton Woods, les principaux destinataires des transferts étaient le Nigéria (21,9 milliards de dollars), le Sénégal (2,2 milliards de dollars) et le Ghana (2,2 milliards de dollars).

La même source ajouté que la région compte plusieurs pays où les envois de fonds représentent une part importante du produit intérieur brut, notamment le Libéria (27 %), la Gambie (21 %) et les Comores (21 %). En 2018, les transferts vers la région devraient progresser de 7 % et s’établir à 41 milliards de dollars.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE