The Gnawa Land, premier album de Wu-Sen &The Fam

Une fusion planante qui désarçonne

0
1181

L’une des découvertes les plus surprenantes de la musique world de ces dernières années est le groupe Wu-Sen&TheFam. Visuellement sublime, musicalement captivante, cette troupe basée à Montréal est l’exemple de qualité sonore qui tourne jamais en eau de boudin. En témoigne leur premier album « The Gnawa Land», fraîchement sorti au Canada.

Le futur de Wu-Sen &The Fam  s’annonce au beau fixe.  Le groupe montréalais se produit partout au Canada et rencontre un franc succès. Six musiciens débordants de charme mais surtout de voix douces et généreuses, d’un groove accentué et de mélodies efficaces.

Il s’agit des artistes Français Arthur Evenard (keyboard et coproduction) et Oliver Guaillard (bass), des Québécois  Michel Paradis (drums) et Fany Dumais (vocals et backs) et des  Marocains Yassine Boudouh (Guembri et guitare) et Houssine Aouini (leader, chanteur, auteur, compositeur et producteur).

Ils s’éprennent tous passionnément de musique qu’ils fredonnent depuis leur tendre enfance. Ils présentent aujourd’hui  un beau tableau qui ne laissera rien au hasard : The Gnawa Land. C’est le titre aussi du premier album de ce groupe déjà dans les bacs. Composé de cinq chansons à savoir «Mama Africa», «Think», «Clear», «Game over» et «Gnawa Land», cet opus propose une fusion savamment planante entre la musique de confrérie des gnaouas, le jazz, le rap, le rock, la soul et l’électro.

Dés la première écoute, le son des Wu-Sen & The Fam reste en tête bien des heures. Issu du berceau de la World, cet opus est composé d’œuvres originales qui mettent la musique des gnaouas au croisement d’autres univers. L’album ne passera pas inaperçu surtout qu’il témoigne de la volonté de Houssein et de son équipe de faire passer leur énergie directement auprès du public.

Cette mise en œuvre leur a surtout permis de se replonger dans les ambiances de la jeunesse des membres du groupe. Une fusion vectrice d’opinions politiques et sociales et une impressionnante série de titres à tiroir.  On y aborde toutes les facettes du genre avec une étonnante facilité et surtout une vraie personnalité. Tout y passe, et les mélodies efficaces de ce groupe s’inscrivent vite dans nos têtes. C’est simple : même aux oreilles les plus averties, «The Gnawa Land» désarçonne. Sur ce format de titres pourtant courts, on empile les idées et surtout les changements de rythme.

La sortie de cet album n’est en tous cas pour  Wu-Sen & The Fam qu’un prétexte supplémentaire pour se retrouver sur scène. Et quand cette formation se produit sur scène, le show est assurément décoiffant. Jusque là,  le groupe a donné des concerts inoubliables. Ces  concerts prouvent  aussi que la scène demeure le terrain de jeu préféré de la « Wu-Sen » qui doit sa réputation aussi à la qualité de ses prestations scéniques généreuses et bien travaillées.  Lors de leur première série de concerts, le groupe a bel et bien conquis le cœur  du public avec leur groove accentué, mélodies efficaces et vocal magnifié. Cela fait foi d’une qualité artistique à la fois authentique et généreuse. Malgré ce succès, le groupe reste modeste et dit avoir bien l’intention de continuer à cravacher.

Un savoureux mélange 

Le mélange improbable d’origines et d’univers musicaux de ce groupe offre un costume coloré, gai et incomparable. L’ensemble subtil permet de savourer une musique des plus surprenantes. Accords et désaccords, les compositions de Wu-Sen & The Fam font preuve d’un goût sûr et d’une audace inventive peu croisés dans la musique  contemporaine. Des grooves inédits qui posent un jalon de plus vers des terres de musicalités imaginaires. Des terres où la chaleur et la puissance instrumentale s’enrichissent mutuellement. Résultat : un tout nouveau monde à visiter et revisiter. Les membres du groupe donnent le ton d’une musique à la fois réjouissante, énergumène, délirante et mélodique. Et l’on sortira emballé. C’est amusant, rassembleur et entêtant.

Wu-Sen &The Fam

L.M

LAISSER UN COMMENTAIRE