Sothema inaugure l’extension de son usine à Bouskoura à travers trois nouvelles unités

0
728
Anass Doukkali (Ministre de la santé), Lamia Tazi (Dorectrice de sothema) et Moulay Hafid Elalamy (Ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l’économie Numérique).

Aujourd’hui, Sothema a inauguré trois nouvelles  unités, dont la première unité de production de médicaments anticancéreux issus de la biotechnologie en Afrique, en présence du Ministre de la Santé et du Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique.

Sothema fera de même pour l’extension de son unité de production de Sérums en poche et d’une unité de Biomasse pour la production d’énergie  verte, confirmant sa volonté de s’inscrire dans une démarche de développement durable.

En lançant la production des anticancéreux issus de biotechnologie dans sa nouvelle usine de Bouskoura, les laboratoires Sothema participent à apporter au royaume son autonomie et sa sécurité sanitaire et, in fine, aux patients marocains et africains un traitement de qualité innovant et surtout accessible.

Ainsi, produire localement des traitements anticancéreux issus de biotechnologie, permet au Maroc de participer activement à sa politique santé. Au niveau international, de tels investissements font entrer le Maroc dans le cercle restreint des pays ayant acquis cette technologie de dernière génération.

Sur le plan économique, produire localement des anticancéreux issus de biotechnologie, à des prix largement inférieurs à ceux des produits importés amène plusieurs avantages majeurs. D’abord, la réduction du taux de mortalité due au cancer en effet,  selon les experts, en Afrique les décès engendrés par cette maladie concernent majoritairement des patients n’ayant pas eu accès aux soins en raison des prix élevés des traitements.

Ensuite,  ceci permet au pays de réduire son déficit de la balance commerciale. Enfin, il y a aussi le renforcement de la position de Sothema  sur le marché international.    

Les laboratoires Sothema lanceront officiellement aussi, lors de cette journée, l’extension de son unité de production de sérums en poche souple pour perfusion . En inaugurant cette nouvelle unité, Sothema augmente significativement ses capacités afin de servir à la fois les marchés local  et international. 

Rappelons que Sothema fut le premier laboratoire à produire localement des sérums en poche souple, répondant aux besoins des hôpitaux et cliniques du royaume en produits de santé de base.

Sur le plan de son engagement en faveur de l’environnement par la promotion d’une industrie pharmaceutique verte, en plus de consacrer des investissements importants dans les systèmes d’assainissement (liquide et solide) et de purification des émanations gazeuses, Sothema lance la production d’énergie verte grâce à son unité de biomasse dédiée à la production d’énergie par le recyclage de déchets d’olives et d’argan.  

LE CANCER, PREMIERE CAUSE DE MORTALITE EN AFRIQUE

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 650 000 nouveaux cas de cancer sont enregistrés annuellement en Afrique subsaharienne. Presque autant que dans la grande région dite de Méditerranée orientale (Maroc, Tunisie, Égypte, Libye…), qui en a compté 555 000.

D’après les experts, dans les quelques années à venir, le Cancer deviendra la première cause de mortalité en Afrique, loin devant le paludisme. On estime aussi que sur les 10 millions de morts liées à cette maladie, presque 70 % sont survenues dans les pays qui réalisent moins de 5 % de la croissance mondiale, dont la majorité des pays africains incapables d’importer des traitements anticancéreux issus de biotechnologie considérés comme le traitement de choix de cette lourde maladie.

SOTHEMA, HISTOIRE ET REALISATIONS

En 1980 Sothema démarrait son aventure dans les biotechnologies, en mettant en place la production locale de l’insuline. Toujours dans la même lignée,  s’en est suivi la production quelques années plus tard de l’Enoxaparine.

Evalués, audités et accrédités régulièrement par le ministère de la Santé, ainsi que plusieurs instances internationales (France, Portugal, Pays du GCC, Hollande,..), les sites industriels des laboratoires Sothema sont aujourd’hui une plateforme d’exportation vers plusieurs pays africains, arabes et européens commercialisant ainsi une large gamme allant des comprimés aux biosimilaires en passant par les formes injectables , Sothema est aussi une plateforme de façonnage de produits pharmaceutiques pour 35 entreprises pharmaceutiques internationales.

Sothema s’est aussi engagé, depuis quelques années, en faveur du renforcement de la coopération sud-sud, par la création d’un vaste réseau de représentations dans les pays africains. Un projet ambitieux d’ouverture de filiales, capitalisant sur l’expérience réussie de la filiale Sénégalaise inaugurée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la république Sénégalaise, Monsieur Macky Sall, confirme cette orientation.

Enfin, Sothema c’est aussi et surtout 1200 employés avec une création de plus de 100 emplois par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE