Sortie télé du documentaire Lima à l’heure du facteur C de Lloyd Pasqualetti

0
596
©Lisa-Marie_Lampron

Lima à l’heure du facteur C, réalisé par Lloyd Pasqualetti, sera diffusé à Canal Savoir dès le 11 avril à 19 h ainsi qu’au canalsavoir.tv, a indiqué AGLA Médias qui annonce par la même occasion la sortie télé du documentaire.

Produit par AGLA Médias en partenariat avec l’Institut de développement urbain CENCA et en la collaboration avec l’Office national du film du Canada, le film propose une réflexion sur l’économie sociale comme modèle de développement durable à partir de l’exemple des bidonvilles liméens.

À Lima, près de la moitié des habitants vivent dans des bidonvilles. De ces quartiers, qui ont toujours projeté l’image d’une pauvreté et d’une criminalité extrême, émane aujourd’hui une réputation d’entraide et d’ingéniosité sans pareil, faisant écho dans le monde entier. En effet, les habitants des « barrios » ont su innover et octroyer à leur mode de coopération des portées insoupçonnées. Toutefois les liens tissés se dénouent au fil du temps, si bien que le développement et la richesse générés par les collectivités semblent tarir l’esprit communautaire… À l’heure où l’économie solidaire fait de plus en plus parler d’elle, quels en sont ses apports et ses limites ?

Réalisateur de documentaires d’auteur, Lloyd Pasqualetti a signé entre autres le court métrage documentaire Beau temps, mauvais temps, présenté en première mondiale dans le cadre de la 31e édition du Festival Vues d’Afrique, rappelle IXION Communications. Salué par les jurys des sélections Regards d’ici et Développement durable, le film s’est mérité deux mentions. Ses plus récentes réalisations, Le Québec en panne d’histoire? et Le grand bouleversement proposent une réflexion sur le modèle de développement québécois dans une perspective de développement durable, souligne la même source.

S’inspirant d’un septième art engagé, la caméra de Lloyd Pasqualetti associe le langage cinématographique à la voix des acteurs sociaux méconnus et novateurs, ici comme ailleurs. Ses œuvres portent un regard humain sur l’actualité, prêtent un visage et un vécu à ses concepts, ses débats, afin de sensibiliser le public aux enjeux de société, peut-on lire dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE