L’ouvrage de Tina Ngal, qui est un récit scientifique de 187 pages, s’inscrit dans la nécessité de renforcer le droit des femmes en général, africaine et congolaise en particulier, à un accès égal aux opportunités d’emploi et aux services. Il donne un aperçu des objectifs et des difficultés pour atteindre des niveaux plus élevés de participation politique des femmes. Le but est au-delà de renforcer l’emploi, mais pour toutes les femmes de mettre en lumière les ressorts nécessaires à leur émergence. L’auteur a porté une réflexion et un regard réformistes pour deux univers (H/F) appelés à se compléter pour le bon vivre ensemble.

Parité pour quelle dualité émancipatrice de la démocratie RD congolaise

ALMA MATER on ne peut  pas comprendre les attributs du moi profond des femmes congolaises sans s’intéresser à la matière dont elles ont toujours vécu au sein d’une société marquée par les traditions matriarcales ou patriarcales et aussi par ses réalités actuelles.

Voici réunis dans ce récit pour la première fois en un seul ouvrage, des faits,  des projets, des analyses qui permettent de comprendre et de mettre en lumière les ressors nécessaires à l’émergence de la femme.

Aujourd’hui sous sa plume féminine sa génération d’écrivains, Tina Ngal projette une lumière particulière sur la nécessité d’une dualité politique. Celle qui peut impliquer les femmes aussi aux enjeux de la gestion de la société par ces temps de démocraties participatives.

Ce livre est écrit à l’heure où les premières dames n’ont toujours pas de statuts, à l’heure où en République Démocratique du Congo est nommée la seule première femme gouverneur, enfin à l’heure où la première femme française vient de prendre les rênes d’une entreprise du CAC 40 après un siècle d’efforts infructueux. Cet ouvrage inaugure sans remords, dans un langage littéraire de nouveaux questionnements sur les droits et l’avenir de la femme au sein des sociétés qui n’en font pas une priorité.

Ce livre qui est le fruit de réflexions tirées de l’expérience politique de TINA NGAL en RDC en qualité de conseillère en communication auprès de l’instance présidence de la république (2000-2005) et mandataire économique spéciale auprès du gouvernement congolais (2010) lui permet, entre autres atouts, de noter que la femme congolaise est bien l’acteur indispensable de la construction du développement et de l’émergence économique.

Ce qu’il faut retenir de TINA NGAL

Fille de Georges NGAL M’Bwill A Paang, célèbre écrivain, romancier, spécialiste de la Négritude, Tina Ngal  a fait des études en lettres à Paris Sorbonne – co-auteur de l’ouvrage « croire en l’homme, mélanges offert au professeur NGAL ». Actuellement chef d’entreprise (cabinet conseils) – Présidente d’associations éprise de consensus, de droits humains et enfin de la culture de la paix.

LAISSER UN COMMENTAIRE