SOREC: l’édition 2018 des concours interrégionaux d’élevage des chevaux Arabe-Barbe

permettre la sélection des meilleurs chevaux de race Arabe-Barbe à travers l’ensemble du Royaume

0
1573

La Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) organise l’édition 2018 des concours interrégionaux d’élevage des chevaux Arabe-Barbe aujourd’hui, jeudi 13 à Marrakech et le mardi 18 septembre à Meknès.

A noter que l’organisation de ces concours interrégionaux va permettre la sélection des meilleurs chevaux de race Arabe-Barbe à travers l’ensemble du Royaume et que cette compétition intervient après la clôture des dix-huit étapes régionales, qui ont eu lieu de juin à septembre courant.

A travers ces deux rendez-vous, la SOREC vise à valoriser et promouvoir la race Arabe-Barbe au Maroc, à mettre en valeur les meilleurs chevaux du Royaume, à identifier les reproducteurs et à sensibiliser les éleveurs aux meilleures pratiques de l’élevage. Ces Manifestations représentent également un cadre privilégié d’échange entre acteurs de la filière et passionnés de chevaux.

La finale du concours des chevaux Arabe-Barbe aura lieu le jeudi 29 septembre. Elle sera suivie du championnat national du Barbe le dimanche 30 septembre, lors de la 2ème édition du Meeting national du Barbe et de l’Arabe-Barbeau haras national d’El Jadida.

Le Barbe et l’Arabe-Barbe, véritables joyaux de l’élevage équin au Maroc

Cheval Barbe : Race emblématique du Maroc, le Barbe est une race chevaline très ancienne originaire d’Afrique du Nord. Fort et énergétique, ce cheval est idéal pour les activités sportives modernes tels que l’apprentissage de l’équitation, l’art équestre, l’endurance, les randonnées équestres et touristiques. Le cheptel des chevaux Barbe au Maroc s’est fortement développé lors des cinq dernières années.

Cheval Arabe-Barbe : Issu d’un croisement entre le Pur-Sang Arabe et le Barbe, il est connu pour sa robustesse, sa hauteur et sa rapidité sur les courtes distances. C’est le cheval de selle par excellence au Maroc, particulièrement convoité par les cavaliers de Tbourida.

Une politique volontariste de développement de la race

Dans le cadre de la Stratégie nationale de la filière équine, la SOREC mène une politique dynamique qui consacre à la race Barbe une place de choix et le positionne comme “le cheval du Maroc”. Afin de sauvegarder et améliorer génétiquement les races Barbe et Arabe-Barbe, la SOREC -à travers les haras nationaux- accompagne les éleveurs, encadre la reproduction équine et promeut les utilisations du cheval.

LAISSER UN COMMENTAIRE