Signature d’un accord entre Attijariwafa bank et African Guarantee Fund en faveur de la femme entrepreneuse

0
438
M. Hicham Fadili, Directeur du développement commercial au sein de la Banque de Détail à l'International - groupe Attijariwafa bank, et M. Jules Ngankam, Directeur Général Adjoint et Directeur financier du groupe African Guarantee Fund.

Les groupes Attijariwafa bank et African Guarantee Fund (AGF) ont procédé récemment à la signature d’un Mémorandum d’entente en faveur de la femme entrepreneuse, en marge du Global Gender Summit qui s’est tenu du 25 au 27 novembre à Kigali au Rwanda.

Selon les termes de cet accord, signé par Hicham Fadili, directeur du développement commercial au sein de la Banque de Détail à l’International et Jules Ngankam, directeur général adjoint et directeur financier du groupe African Guarantee Fund, son «objectif principal est d’encourager le financement des petites et moyennes entreprises».

Dans un communiqué rendu public à l’issue de la signature dudit accord, Attijariwafa bank a indiqué que cette convention permettra au groupe bancaire marocain de «soutenir la femme entrepreneuse en bénéficiant de garanties de portefeuille d’une part, et d’apporter un soutien technique, en partenariat avec African Guarantee Fund, aux PME dans tous les pays de présence du groupe d’autre part».

Commentant cet accord, le président directeur général du groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, a déclaré que «la signature de ce Mémorandum est la concrétisation d’un partenariat fort entre deux grands groupes très impliqués dans le développement de l’Afrique».

«Notre groupe a toujours accompagné les entrepreneurs et notamment la femme entrepreneuse fortement engagée dans nos sociétés africaines», a déclaré le patron du groupe bancaire marocain rappelant, à ce titre, qu’Attijariwafa bank a signé, lors du dernier Forum international Afrique développement, un accord pour la promotion de l’initiative SUFAWE (Stand Up For African Women Entrepreneurs) avec la Banque africaine de développement (BAD) et quatre associations africaines œuvrant en faveur de la femme entrepreneuse.

Pour Mohamed El Kettani, il ne fait aucun doute qu’African Guarantee Fund, «en tant qu’acteur majeur dans le soutien de la PME africaine, est le partenaire idéal pour développer davantage notre soutien à l’entrepreneuriat féminin en Afrique».

«La signature de ce MoU est l’expression de la forte volonté du groupe African Guarantee Fund de soutenir la PME africaine. Son financement est d’autant plus important, connaissant le rôle qu’elle joue dans les économies africaines», a relevé le directeur général du groupe African Guarantee Fund, Félix Bikpo.

Rappelons à ce propos que l’objectif principal de cette institution financière panafricaine à caractère non bancaire est la promotion du développement économique, la lutte contre le chômage et la réduction de la pauvreté en Afrique par la mise à disposition de garantie et le renforcement des capacités aux institutions financières, dans l’optique de soutenir les PME en Afrique.

Pour ce Fonds majeur en Afrique, créé par le gouvernement danois, «ce Mémorandum correspondant parfaitement à l’esprit du Global Gender Summit», selon Félix Bikpo.

Et pour cause : Attijariwafa bank, en sa qualité de leader responsable, premier groupe à l’échelle du Maghreb et de la région UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) et un acteur de référence au sein de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale), «a lancé un nombre important d’initiatives en faveur de l’entrepreneuriat, dont Dar Al Moukawil, concept exclusif et innovant, dédié à l’accompagnement, le conseil et la formation, en faveur des TPE clientes et non clientes, via des centres physiques et une plateforme digitale www.daralmoukawil.com, notamment pour la création d’entreprise, le développement de projets, l’accès aux marchés, etc», a-t-il souligné.

Et de rappeler, par ailleurs, que les deux institutions collaborent déjà et qu’il s’agit ici finalement plus d’un élargissement de ce partenariat à d’autres pays.

Il est à préciser que l’African Guarantee Fund  agit sur le terrain par l’intermédiaire de l’Agence danoise de développement international.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE