Signature d’un accord de partenariat entre l’UA, l’AUDA-NEPAD et le Groupe OCP

Consolider les politiques agricoles visant à encourager les bonnes pratiques et les innovations

0
296

Le Groupe OCP a annoncé  récemment avoir signé un mémorandum d’entente (MOU) avec la Commission de l’Union africaine (UA) et l’Agence de développement de l’UA (AUDA-NEPAD) visant à soutenir le développement de l’agriculture en Afrique.

La cérémonie officialisant la signature de ce mémorandum d’entente s’est déroulée en marge de l’African Green Revolution Forum (AGRF) qui s’est tenu du 3 au 6 septembre à Accra au Ghana.

Le document a été signé par Josefa Leonel Correia Sacko, commissaire pour l’agriculture et l’économie rurale de la commission de l’UA, Mostafa Terrab, président directeur général du Groupe OCP et Dr Ibrahim Assane Mayaki, président directeur général de l’AUDA-NEPAD, représenté par DR Hamadi Diop, directeur du programme gouvernance des ressources naturelles, sécurité alimentaire et nutrition au sein de l’AUDA-NEPAD.

Dans un communiqué conjoint, l’Union africaine, l’AUDA-NEPAD et le groupe OCP ont affirmé que ce MOU «témoigne de l’engagement mutuel des parties d’approfondir la collaboration avec tous les acteurs africains, y compris ceux du secteur privé, afin de lutter conjointement contre la faim et la pauvreté grâce à une transformation durable du secteur agricole africain».

Selon la même source, les parties signataires ont expliqué que « ce partenariat a pour but de faciliter une coordination efficace de la mise en œuvre et la réalisation d’un ensemble d’objectifs tels que définis par la Déclaration de Malabo du sommet de l’Union africaine pour la transformation de l’agriculture, visant à accroître la productivité et à catalyser les investissements du secteur privé ».

Concrètement, relève-t-on dans le communiqué, il est question que l’UA, AUDA-NEPAD et le Groupe OCP, premier producteur mondial d’engrais phosphatés, promeuvent l’utilisation des intrants agricoles, tout en ayant accès à des engrais sur mesure, adaptés aux sols et aux cultures de chaque région et développent l’efficacité de toute la chaîne de valeur des engrais en adoptant l’approche “corridor”.

Il est à souligner, selon les termes de cet accord, que celui-ci se traduira par le maintien d’un environnement propice aux investissements du secteur privé dans l’agriculture. Cet accord se propose de doter les Etats membres de politiques et d’outils adéquats pour appuyer la réalisation des engagements d’Abuja sur l’utilisation des engrais, renforcer leur utilisation efficace et durable par les petits agriculteurs pour accroître la productivité du secteur et de promouvoir une croissance inclusive.

Cette collaboration entend également consolider les politiques agricoles nationales et régionales visant à encourager l’adoption de bonnes pratiques et innovations agricoles.

A titre de rappel, le programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA), piloté par l’AUDA-NEPAD, est l’un des projets continentaux de l’agenda 2063 de l’Union africaine.

Ainsi qu’il est mentionné dans le communiqué, il a pour objectif d’aider les pays africains à éradiquer la faim et lutter contre la pauvreté en stimulant la croissance économique à travers le développement basé sur l’agriculture et également par l’incitation à une augmentation du budget national alloué au secteur.

Soulignons aussi que le Groupe OCP soutient les agriculteurs et les acteurs africains des secteurs public et privé, de même que les parties prenantes à travers sa contribution à l’écosystème agricole africain tout en ayant recours à des mécanismes innovants.

« Ces mécanismes ambitionnent de créer une productivité agricole résiliente et durable afin de permettre au continent d’atteindre son potentiel agricole tout en protégeant l’environnement », précise-t-on.
Rappelons également que le groupe marocain et Bioline by InVivo, via sa filiale SMAG, spécialisée dans la Smart Agriculture, ont signé en début de semaine un protocole d’accord pour le co-développement de solutions digitales dans le domaine agricole.

Dans une note annonçant cet accord, le leader mondial sur le marché du phosphate et la filiale de Bioline by InVivo ont indiqué que ce partenariat permettra de combiner leurs efforts en vue d’« accompagner les agriculteurs à adopter de bonnes pratiques agricoles et à améliorer leur rendement », en s’appuyant sur des solutions digitales personnalisées en fonction des régions et des cultures.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE