Signature d’un accord de don entre le Maroc et l’USAID

Un don de 94 millions USD destiné à financer le programme de développement socioéconomique inclusif

0
159

L’Agence américaine pour le développement international (USAID) a accordé au Maroc un don de 94 millions de dollars (soit environ 846 millions de dirhams).

Un accord a été signé dans ce sens lors d’une cérémonie tenue mercredi 3 juillet à Rabat, entre le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, et  la directrice de l’USAID au Maroc, Brooke Isham.

La signature de cet accord, destiné à financer le programme de développement socioéconomique inclusif, traduit l’excellence des relations de coopération maroco-américaines, s’est réjoui Mohamed Benchaaboun.

L’accord signé aujourd’hui marque « une nouvelle ère » de collaboration entre l’Agence et le Maroc, a, pour sa part, indiqué la directrice de l’USAID lors de ladite cérémonie à laquelle étaient également conviés la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, Jennifer Rasamimanana, et le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta.

Il est à noter que le programme de développement socioéconomique inclusif ayant fait l’objet de la signature de cet accord entre le gouvernement marocain et l’USAID est composé de trois volets, souligne un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances.

Le premier volet concerne un programme de développement local intégré qui englobera les secteurs de la croissance économique et de la gouvernance dans les régions pilotes de Marrakech-Safi et Béni-Mellal Khénifra.

Dans sa note, le département des finances indique que le second volet vise la création de partenariats public-privé dont l’un porte sur la création d’un pôle technologique de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) au sein d’une institution universitaire.

Quant au troisième volet, il vise le soutien des activités qui raffermissent la résilience des communautés, en renforçant les capacités des institutions clés et des organisations de la société civile à fournir des services aux jeunes en situation de risque dans les communautés vulnérables.

Signalons qu’au cours de cette rencontre, à laquelle ont assisté également des représentants des ministères de l’Intérieur et de l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur, le ministre a également rappelé l’accord de libre-échange conclu entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique en 2006, soulignant les performances réalisées depuis son entrée en vigueur.

Pour preuve : les exportations marocaines aux Etats-Unis ont plus que doublé et celles américaines ont quadruplé, a-t-il fait savoir avant d’émettre le souhait de voir les investissements américains se développer au Maroc.

Saisissant cette occasion, Mohamed Benchaaboun a remercié le bureau de l’USAID à Rabat pour les efforts soutenus qu’il ne cesse de déployer pour la consolidation et l’épanouissement de ces liens de coopération.

De son côté, la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Maroc a mis en exergue les «Career Centers» dont les services ont bénéficié à quelque 200.000 jeunes. Avant de souligner le dynamisme et la créativité des Marocains lorsqu’ils travaillent « la main dans la main » avec les Américains.

Première agence de développement international au monde et acteur catalyseur des résultats de développement, l’USAID dirige les efforts humanitaires et de développement internationaux visant à sauver des vies, réduire la pauvreté, renforcer la gouvernance démocratique et à aider les populations à dépasser l’assistance, peut-on lire sur le site web de l’agence américaine.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE