Signature de deux Conventions de financement entre le gouvernement congolais et l’AFD

19 milliards de f cfa pour moderniser les infrastructures du papn et appuyer la gestion des ressources halieutiques

0
318

Octroyé par l’Union européenne (UE) à travers l’AFD, le montant total qui s’élève à 29,3 millions d’euros (soit 19 milliards de F CFA), s’inscrit dans un programme d’extension et de modernisation des infrastructures du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN) et d’appui à la gestion des ressources halieutiques pour une durée de 4 ans. Ils complètent les financements déjà mis en place par l’AFD en faveur du PAPN à hauteur de 70 millions d’euros.

La première convention relative au financement de la modernisation des infrastructures du PAPN a été signée par le Directeur général du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), Séraphin Balhat et le Directeur de l’Agence française de développement (AFD), Lionel Cafferini.

La seconde convention relative à la gestion des ressources halieutiques a été paraphée par le Ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, représentant le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Henri Djombo, et le Directeur de l’Agence française de développement (AFD), Lionel Cafferini. La cérémonie s’est déroulée le   mercredi 15 mai 2019 à Brazzaville, en présence du Ministre des Transports et de l’aviation civile, Fidel Dimou et de l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery.

Le Programme vise à répondre aux quatre objectifs suivants : étendre et moderniser les infrastructures portuaires destinées au transport de marchandises vrac et conventionnel avec la construction de trois nouveaux quais d’environ 1000 mètres linéaires ; améliorer les conditions de pêches avec la construction d’un nouveau port de pêche industriel ; la protection de la zone de débarquement de la pêche artisanale, ainsi que des appuis aux équipes du Ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche pour mieux assurer leurs fonctions de suivi, de contrôle et de surveillance indispensable à une gestion durable des ressources halieutiques ; accélérer les procédures portuaires et le temps de traitement des marchandises, et enfin ; renforcer la gestion environnementale du PAPN, afin de la rendre conforme aux meilleurs standards internationaux, notamment en matière de gestion des déchets, des matières dangereuses et des pollutions aux hydrocarbures.

A travers ce programme, le PAPN retrouvera une capacité d’accueil du trafic vrac et conventionnel en ligne avec ses perspectives de trafic, et gagnera en compétitivité grâce à des temps de séjour des bateaux moins longs en rade et à quai et à l’accroissement de la productivité de la manutention.

Aussi, la gestion environnementale du port sera renforcée, afin de se rapprocher des standards internationaux.

Enfin, la création du nouveau port de pêche industrielle et la mise en place concomitante de mesures rigoureuses de suivi et de contrôle des pêches contribueront à une gestion plus durable des ressources halieutiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE