Séjour européen de Tsaty Mabiala: la réaction du ministre Ouabari Mariotti

0
444
Ouabari Mariotti - Membre de l'UPADS.

TRIBUNE. Le Département de la Communication UPADS – Paris a publié, ce 17 juin 2019, un second communiqué sur le séjour européen du Ministre Pascal Tsaty Mabiala, Premier Secrétaire de l’UPADS, Député et Chef de l’Opposition Congolaise. 

Un communiqué qui vient, à la suite du précédent, rendu public la veille, pour requalifier les termes du séjour du ministre et éloigner en quelque sorte toute perspective de rencontre avec la diaspora congolaise, ne limitant les échanges du ministre qu’avec les militants de l’UPADS qui le désireraient.

Cela, dispose le communiqué, aux fins de dissiper des malentendus dans l’esprit des militants, au regard des avis et propositions émanant des opinions UPADS de différents pays.

Pour ma part, ainsi décidé du programme du ministre Pascal Tsaty Mabiala, il ne lui est pas, au plan politique, rendu service. Lui, leader d’un parti de gouvernement à la reconquête d’un pouvoir légitime perdu, quand bien même il aura contribué à élaborer ce programme.

Par ailleurs, de cette démarche, en ressortiront affectés l’UPADS et les partis de l’opposition congolaise dont Pascal Tsaty Mabiala assure le leadership.

Dans les rangs des militants et sympathisants UPADS France – Europe dont les organes du parti ne donnent pas de réels signes d’existence sur leurs espaces de compétence, il s’accentuera, faute d’assemblée générale explicative avec le Premier Secrétaire du parti, l’insupportable ignorance sur la nature réelle du combat du parti au Congo. Ce à quoi s’ajoutera la méfiance vis à vis des choix du parti sur les enjeux politiques au pays, d’autant que ces militants et sympathisants ne participent pas à leur élaboration. 

L’amère déception, en France-Europe, des partisans des leaders de l’opposition siègeant aux côtés de Pascal Tsaty Mabiala au sein de la plateforme sera perceptible. Ces partisans qui auront manqué une occasion en or d’être informés, aux détails près, par leur Chef, sur les problématiques que défendent leurs leaders à Brazzaville. 

En fait de précaution devant garantir le caractère privé du séjour européen du ministre Pascal Tsaty Mabaiala, il est à redouter que l’intéressé n’ait été dissuadé par des forces opposées au mouvement général pour le changement qui gronde dans le pays de renconter la diaspora congolaise. Une diaspora congolaise en pôle position dudit mouvement, très active sur bien de fronts de la lutte contre le pouvoir de Brazzaville.

A tout prendre, sa stature d’homme d’Etat, sa qualité de représentant du peuple au parlement, sa culture et sa pratique militante sur plusieurs années le liant, le ministre Pascal Tsaty Mabiala est en obligation politique et morale de se prêter à un service minimum de trois séquences d’échanges.

Une avec les militants UPADS. Une autre avec les partenaires des partis rassemblés autour de l’oppostion congolaise dont il a la charge du commandement. La troisième avec les leaders d’opinion de la diaspora.
Exécuté comme tel, je lui exprime mon total soutien.

Non réalisé, il s’en culpabilisera en rentrant à Brazzaville. Paris le 18 juin 2019.

Ouabari Mariotti – Membre de l’UPADS.

LAISSER UN COMMENTAIRE