Congo : le 117, le numéro d’appel d’urgence

La Police nationale et l’ARPCE lancent un Centre d'appel d'urgence de la Police nationale

0
821
Yves Castanou, DG de l'ARPCE

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) annonce qu’elle a procédé, mercredi 14, avec la Direction générale de la police nationale, au lancement du Centre d’appel d’urgence de la Police nationale.

Pour assurer au mieux ses missions de Force Publique, la Police nationale a sollicité l’expertise et les moyens humains et matériel de l’ARPCE pour la mise en place d’un numéro d’urgence, le 117, afin de réduire les actes de délinquance dans les villes, cités et rues de notre pays, a indiqué dans une communiqué l’agence dirigée par Yves Castanou.

Soulignons que le Centre est opérationnel depuis quelques jours est joignable gratuitement à partir de tous les réseaux au 117 et que le personnel qui y travaille 24/H a été formé par l’agence

Selon la Direction générale de la police nationale, ce numéro devrait renforcer davantage la présence des services de police au sein de la population Congolaise et ce sur l’ensemble du territoire national.

En effet, comme que le souligne l’ARPCE de même source, tout individu peut appeler le 117 lorsque qu’il est en danger ou témoin d’un acte de violence, d’agression, de vol à l’arrachée, de cambriolage et autres troubles à l’ordre public.

Citant le DGA de la police nationale, le Colonel André Fils Obami-itou, la note explique qu’« un citoyen qui transmet les bonnes informations permet aux secours d’intervenir plus rapidement et dans de meilleures conditions » mais que le 117 est réservé aux vraies situations de détresse. Ainsi, poursuit-il, « il n’est donc pas question d’en abuser ».

Pour sa part, Yves Castanou a indiqué qu’«au-delà de nos missions régaliennes, nous nous permettons parfois, en tant que service public, de prendre des actions qui contribuent au bien-être des congolais ».

Adrien Thyg

LAISSER UN COMMENTAIRE