“Sanza Couture” ou la réussite de l’insertion des jeunes filles congolaises dans le secteur informel.

0
429
Le secteur informel Couture-styliste-modéliste

La notion de secteur informel est devenue centrale aujourd’hui pour désigner le type de fonctionnement économique du Congo pour caractériser le type d’emplois qui s’y développent. Cette notion qui désigne une économie en marge de la production classique de biens et de services, est devenue essentielle aujourd’hui pour appréhender l’économie d’un pays comme le Congo, car aujourd’hui, avec le chômage important des jeunes diplômés, le secteur informel est très important dans nos grandes villes, où il constitue le principal mode de travail de ceux qu’on appelle les auto-entrepreneurs.

L’émergence de “Sanza Couture” créatrice de nouveaux concepts de vêtements à Brazzaville

Considérée comme à la fois couturière et styliste et “Créatrice designer de Mode”, “Sanza couture” de son vrai nom Rachida Belcherelle TSELE est devenue une professionnelle incontournable dans l’arrondissement 5 Ouénzé à Brazzaville, pour la création de nouvelles collections de vêtements, de mode et d’accessoires, (femmes et hommes)  pour la formation stylisme-modélisme qui permet aux apprentis d’acquérir un réel savoir-faire dans l’élaboration de leurs collections personnelles et de leur book professionnels dans lequel on retrouvera leurs aspirations de départ, le plan de la collection et la stratégie de marque. 

Jeune femme de 32 ans, intelligente et novatrice, Rachida Belcherelle TSELE est titulaire d’un bac technique, avant de poursuivre ses études académiques à L’institut de Gestion  et de la santé en sigle IGS où elle a décroché son BTS. Mais après avoir suivi plusieurs formations, notamment  dans le domaine de la santé et de la couture, elle a fini par opter pour la coupe et la couture.

“Sanza Couture” Atelier de confection depuis 2016

Polyvalente Rachida TSELE, s’est spécialisée en “chaîne et trame” et en “maille” en s’appuyant sur son univers personnel. Attentive aux phénomènes socio-culturels, propres aux congolaises et congolais, elle a su ouvrir de nouvelles pistes d’innovations en matière de création.

Maîtrisant les différentes étapes qui vont de l’idée, à la conception et la réalisation d’une collection, Rachida s’est véritablement inscrite dans une dimension prospective pour acquérir de savoirs faire nouveaux, issus des genres de mode au Congo. Cinq jeunes couturières avec des qualifications acquises en dehors du système scolaire officiel font le succès de l’enseigne.

Fondation “Sanza Couture” depuis 2017

“Sanza Couture” c’est le nom de la fondation dont Rachida Belcherelle Tsele est présidente. Elle est destinée à des jeunes filles et les filles mères souhaitant acquérir les bases techniques de la couture en leur permettant de se former aux techniques de modélisme, de fabrication, de finitions et de mise en forme.

L’objectif de Rachida Belcherelle est de faire de la Fondation “Sanza Couture” une grande école de formation en coupe et couture au Congo. Lieu où les étudiants viendraient étudier ce métier pour une réelle formation qualifiante.

“Sanza Couture” – Vente des prêts à porter

“Sanza Couture” c’est aussi la vente de la collection prête à porter pour hommes et femmes. En effet, Sanza couture propose une large gamme de confection en pagne, et dans les différents processus créatifs pratiqués en Afrique de l’Ouest. Maintenant  en made in Congo.

“Sanza Couture Fondation” véritable lieu d’apprentissage dans le secteur informel.

Filles et Filles mères venez développer vos compétences dans les techniques d’excellence dans la conception du vêtement pratiquées dans les ateliers de la Fondation “Sanza Couture” 

Clément Ossinondé

Pratique : Fondation “Sanza Couture” 137 bis rue  Itoumbi – Ouenzé-Brazzaville – Tel +242069206301 – +242057323541

LAISSER UN COMMENTAIRE