Santé : Fin de la grève a l’hôpital général de Loandjili

0
515

Les agents de l’hôpital général de Loandjili ont décidé de la reprise du travail, le 7 avril 2018 à Pointe-Noire, mettant ainsi un terme à leur mouvement de grève déclenché le 5 mars 2018, leurs revendications ayant trouvé une suite favorable.

Les revendications portaient sur le relèvement d’une manière échelonnée de la valeur du point d’indice de 250 à 300, les avancements et le paiement des arriérés de salaires. La présidente du Comité de direction, Mme Yolande Voumbo Matoumona a dit en substance qu’il fallait trouver des solutions idoines aux dysfonctionnements existants, tout en prenant en compte la situation économique nationale et les orientations du ministère de la Santé et de la population sur l’amélioration de la gouvernance hospitalière.

Cinq délibérations ont été prises au cours de cette rencontre, à savoir, les audits organisationnels, fonctionnels, financiers et comptables à l’hôpital, l’adoption du plan de travail annuel budgétisé exercice 2018, le relèvement de la valeur du point d’indice à 300 en faveur des agents décisionnaires de l’hôpital, l’adoption du plan de travail exercice 2018, l’avenant à la convention collective du 28 novembre 2018 applicable au personnel décisionnaire, la tenue des commissions paritaires d’avancement des agents décisionnaires et des fonctionnaires. Une promesse de paiement d’arriérés de salaires été faite.

«Nous avons eu le relèvement de l’indice de manière échelonnée avec des avancements. Le comité de direction qui donne une ligne de conduite de gestion de l’hôpital, contrairement à ce qui s’est passé les années antérieures où c’était le directeur général qui imposait sa politique. Maintenant, tout vient de ce comité qui est l’instance la plus élevée dans la gestion de l’hôpital. Tout ce qui a été pris comme délibérations a un caractère imposable, quitte à la direction générale de le mettre en application. La session du comité se tient dans un contexte de crise.  Pour cette année, l’indice reste à 250. Elle augmentera à 280 l’année prochaine et à 300 en 2020», a souligné, délégué des travailleurs, Jean Richard Loembet.

Pour le directeur général de l’hôpital de cet établissement, Vital Evance Ebelébé,  il y a un service minimum qui est en train de se faire déjà. Il pense qu’avec ces résultats tant attendus par les agents de l’hôpital général de Loandjili, au fur et à mesure, tout le monde va se mettre au travail. 

Au cours des travaux de la session inaugurale du comité de direction, le rapport d’activités au 31 octobre 2017, le plan de travail annuel budgétisé exercice 2018, le projet du budget exercice 2018, le plan annuel de passation des marchés exercice 2018 et le procès-verbal du comité de direction du 7 aout 2015 ont été adoptés.

«J’ose espérer que les crises récurrentes que l’hôpital général de Loandjili  a connues sont désormais derrière nous. Nonobstant le contexte de crise économique actuel, il nous faudra faire preuve d’abnégation et de plus d’imagination pour l’amélioration des performances de notre hôpital. C’est pourquoi, j’en appelle au sens de responsabilité de tous pour qu’ensemble nous relevons le défi», a conclu Mme Voumbo Matoumona.

L’arrêt de travail et de manière automatique, de fonctionnement de cet hôpital a également causé de beaucoup de tort aux milliers de malades qui allaient s’y faire traiter.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE