Le Roi du Maroc reçu à l’Elysée, nouveau témoignage de la relation d’exception qui lie la France et le Maroc.

0
438
Mohammed VI et François Hollande

A moins d’une semaine du verdict du scrutin du second tour de la présidentielle, le Président de la République française, François Hollande, qui ne s’est pas représenté, a tenu à marquer, avant son départ, la solidité des liens historiques qui unissent le Maroc et la France en recevant, ce mardi 02 mai 2017, au Palais de l’Elysée, le Roi Mohammed VI du Maroc pour un déjeuner informel et convivial au cours duquel il a été souligné la densité des relations de coopération franco-marocaines sur les plans diplomatique, économique, social, culturel, cultuel et sécuritaire.
Des personnalités du monde politique, de la société civile, des arts et de la culture, françaises et marocaines, ainsi que des amis de la France et du Maroc, ont pris part, aux côtés des deux Chefs d’Etat, à ce déjeuner convivial, à l’image du Chef de la diplomatie française, Jean Marc Ayrault, et de son homologue marocain, Nasser Bourita, de la Ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, de la Ministre française de la Culture, Audrey Azoulay, du Président de l’Institut du Monde Arabe (I.M.A), Jack Lang, du Président de la Fondation Nationale des Musées, Mehdi Qotbi, de l’islamologue Rachid Benzine, de l’humoriste et producteur, Jamal Debbouze, et des deux Prix Goncourt, Leila Slimani et Tahar Benjelloun.
Cette conviviale attention du Président français à l’endroit du Roi du Maroc témoigne, si besoin est, de l’estime et du respect réciproques que se vouent les deux Chefs d’Etat, base du renouveau du partenariat bilatéral d’exception dans les domaines de la sécurité, du développement durable, de la culture et de l’éducation.
A cette occasion, le Président Hollande a félicité le Souverain marocain pour le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine et salué ses initiatives pour le développement du continent. En retour, le Roi Mohammed VI a remercié le Chef de l’Etat français pour son engagement personnel e faveur de l’amitié maroco-française, tout en l’assurant de sa détermination à consolider encore davantage la relation déjà exceptionnelle qui existe entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE