Le retour de DONA MOBETI avec l’album « Dis-moi la vérité ».

0
815

Dona Mobéti, le chanteur congolais de la RDC fait le bonheur de ses fans avec la sortie de son nouvel album « Dis moi la vérité » Il ne pouvait pas mieux commencer l’année 2017.

« Dis-moi la vérité » est déjà un succès

Après plusieurs années d’absence sur le marché du disque, Donna Mobeti revient en force en remettant le couvert avec cet album dans lequel les enfants prodiges de la musique congolaise se sont réunis pour interpréter des belles chansons sur l’amour et la tolérance. Dona Mobéti signe ainsi le meilleur redémarrage de sa carrière avec cet album très soutenu sur les réseaux sociaux. Une occasion médiatique qui lui a permis de rivaliser avec les autres chanteurs congolais en vogue.

Dona Mobeti, Musicien d’expérience et de talent

Devenu l’un des visages incontournables de la musique congolaise,  Dona Mobéti, a connu le succès  tout au long de sa carrière, grâce a l’expérience acquise au sein de plusieurs formations musicales kinoises.

On peut résumer son brillant parcours à travers sa rencontre avec l’élite du mouvement musical  jeune, des années 70/80.

Comme Papa Wemba, il est originaire du Quartier Molokaï à Kinshasa dont il a fait les belles périodes dans les années 70/80. Mais, tout commence en  1969, lorsqu’il fait  partie du “Clan Langa Langa de Zaïko”

En 1971, il  commence vraiment sa carrière de chanteur avec Abumba Masikini, petit frère d’Abeti Masikini avec qui il fonde le groupe “Zeïs”

1972, il fonde le groupe “Makiluambo” en hommage à Franco mais c’est surtout son association avec Mopero Wa MALOBA (décédé ce 17 aout 2008) dans le groupe Cavacha qui, en 1973, va faire de lui une grande vedette de la chanson. Le groupe se sépare, Mopero forme Shama Shama mais ils se retrouvent à nouveau dans Cavacha.

1974, Mobéti est élu “meilleure vedette de la télévision” et son succès “Chérie Kadetti” est élu chanson de l’année.

1978, il reçoit la médaille du mérite congolais (Zaïre) des mains du Président  Mobutu.

Jusqu’en 1980, il fait des tournées dans tout le Congo (alors Zaïre) mais aussi au Gabon, en Côte d’Ivoire et en Ouganda. Puis suivra son émigration en Belgique, et en France où il y réside jusqu’à ce jour. Il demeure d’ailleurs très actif dans l’évolution de la vie associative des musiciens congolais de la RDC en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE