La République Togolaise et le Groupe Eranove signent une convention de concession pour une centrale électrique de 65MW

Le groupe Eranove assurera le développement puis l’exploitation et la maintenance de cette centrale qui sera à terme exploitée et managée par des Togolais

0
171

Sous le haut patronage de son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise, le Ministre des Mines et de l’Énergie, Monsieur Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, et le Directeur Général du groupe industriel panafricain Eranove, Monsieur Marc Albérola, ont signé le 23 octobre une convention de concession de production d’électricité pour la conception, le financement, la construction, la mise en service, l’exploitation et la maintenance de la centrale électrique de Kékéli Efficient Power (Kékéli signifiant « aurore » en langue Mina), qui sera située dans la zone du port de Lomé.

Ce projet fait suite à un dialogue compétitif lancé en janvier 2018. Il comprend la participation de Siemens qui désire s’impliquer activement dans les efforts d’électrification de la République Togolaise, et qui fournira les turbines, la technologie et les services de maintenance pour la centrale électrique. La construction sera assurée par le groupe espagnol Grupo TSK (EPC).

Quant au financement qui sera mobilisé en francs CFA, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) et le groupe bancaire panafricain Oragroup seront les chefs de file. Le groupe Eranove assurera le développement puis l’exploitation et la maintenance de cette centrale qui sera à terme exploitée et managée par des Togolais.

D’une puissance installée de 65 MW, la centrale à gaz de Kékéli Efficient Power utilisera la technologie du cycle combiné. Cette technologie permet notamment de produire plus d’électricité sans consommation additionnelle de gaz et en limitant les rejets de CO2 dans l’atmosphère.

« Ce projet structurant et stratégique répond à la double volonté de son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé et du Gouvernement de promouvoir l’économie nationale et de faire face à la demande sans cesse croissante en énergie électrique. Cette centrale sera donc au service du développement du Togo tout entier et permettra de fournir une énergie électrique additionnelle pour l’équivalent de 263 000 foyers togolais », souligne Monsieur Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, Ministre des Mines et de l’Énergie du Togo.

Le développement de la centrale de Kékéli Efficient Power au Togo marque également une étape importante dans le développement du groupe industriel panafricain Eranove, qui exploite déjà 1 247MW de capacité de production et développe actuellement des projets ambitionnant d’apporter 1 000 MW au service du continent.

« Nous sommes très heureux et très fiers de contribuer à la stratégie nationale et à la réalisation du Plan National de Développement en développant cette nouvelle unité de production électrique aux côtés de la République Togolaise et nous remercions les autorités du pays pour leur confiance. Grâce à son expertise reconnue et son ancrage africain, le groupe Eranove n’a de cesse de vouloir développer des projets structurants, performants et adaptés au continent.

Afin de garantir le succès d’un partenariat public/privé de qualité, nous avons réuni un financement panafricain innovant libellé exclusivement en Francs CFA (une première pour un Producteur Indépendant d’Electricité en Afrique) mobilisé par des institutions régionales, ainsi que des partenaires techniques pan-européens de renom avec Eranove, Siemens et TSK et à terme cette centrale de Kékéli sera exploitée et dirigée par des Togolais. Ce projet illustre parfaitement ce modèle que nous souhaitons promouvoir pour répondre au défi de l’accès à l’électricité et à l’eau en Afrique », explique Marc Albérola, Directeur Général du groupe Eranove.

Soutenu par son actionnaire de référence Emerging Capital Partners (ECP), leader panafricain du capital investissement ayant levé 3 milliards de dollars d’actifs dédiés au continent africain, le groupe Eranove développe de nombreux projets en Côte d’Ivoire, au Gabon, à Madagascar et au Mali (voir dossier de presse ci-joint).

APO

LAISSER UN COMMENTAIRE