Régies financières: Calixte Nganongo met en garde contre tout agent qui verserait dans des transactions blâmables

Etat des lieux des régies financières dans la capitale économique

0
851

La descente du Ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, dans la ville océanne, du vendredi 22 au samedi 23 février 2019, a commencé par la visite du Port autonome de Pointe-Noire et s’est terminée  par une communication  aux cadres et agents des régies financières,… en passant par Congo Terminal, le Dépôt des marchandises non dédouanées, le Parc-auto des douanes, l’Unité des grandes entreprises (UGE),  le Data center, etc.. 

Au terme de cette visite de près d’une vingtaine de structures, le Ministre des Finances et du Budget a fait le constat ci-après : « Nous avons visité des places qui ont chacune son importance (Ouesso, Dolisie et Pointe-Noire). Les régies financières, dans beaucoup de cas, sont très mal logées. Même le Parlement avait déploré, par exemple, le siège de la Direction Générale des Impôts et des domaines (DGID) à Brazzaville. Malgré tout, les gens y travaillent avec beaucoup de volonté. Nous nous engageons à maintenir allumée  la flamme de cette volonté. Maintenant, il faudra leur trouver de bonnes conditions, pour qu’ils répondent aux exigences de rendement fixées par la loi des finances 2019, en ce qui concerne la contribution des régies financières». 

Outre le constat sur l’exiguïté ou le manque de commodités et autres équipements de travail adéquats dans les différents services aux effectifs pléthoriques, Calixte Nganongo a dénoncé le Contrat de sous-traitance conclu entre les Douanes de Pointe-Noire et la Société privée de gestion d’entrepôts sous douane (SGED), qui se charge de l’entretien et de la sécurité du Dépôt,  en lieu et place des douaniers! 

De même, il a déploré le fait que les ventes aux enchères de certaines marchandises non dédouanées au Dépôt au-delà de quatre mois (notamment les véhicules du Parc-auto) ne profitent pas à l’Etat. Il a mis en garde contre les douaniers qui se présenteraient comme acquéreurs des marchandises vendues aux enchères, alors qu’ils savent pertinemment qu’il est incompatible d’être à la fois vendeur et acquéreur.

A Congo Terminal, le Ministre des Finances a salué la bonne marche du Partenariat public-privé (PPP). Actuellement, le Terminal à conteneurs reçoit des bateaux de 337 mètres de long et 16 mètres de profondeur, pouvant transporter entre 12, 16, voire 20.000 conteneurs. Bonne marche également du Data center de Pointe-Noire (Centre des données informatiques) installé dans l’Agence congolaise des systèmes d’information (ACSI).

Parlant du fond de son cœur, et sans langue de bois à ses collaborateurs des Douanes, des Impôts et du Trésor, qu’il considère comme ses ‘’frères’’, sans être leur ‘’bourreau’’, Calixte Nganongo a lancé cette invite, comme le ferait un enseignant : « Rompez avec les antivaleurs. Soyez assidus, ponctuels et disponibles dans le travail. De plus, respectez l’obligation de réserve. Je mets en garde contre tout agent des régies financières qui verserait dans des transactions blâmables. Aux sanctions administratives que je prendrais, s’ajouteront désormais des sanctions judiciaires », a-t-il averti.

Le Ministre des Finances a saisi cette occasion pour informer ses collaborateurs des Douanes, des Impôts et du Trésor de la nécessité de former et rajeunir le personnel. « Aujourd’hui, il y a un vieillissement d’effectifs. Je vous invite à créer des centres de formation des jeunes, en alternance avec les centres didactiques classiques, en tenant compte des profils dont l’Etat a besoin », a recommandé Calixte Nganongo.  

Signalons que dans sa ronde, le Ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo était accompagné d’Alexandre  Honoré Paka , Préfet du département de Pointe-Noire, et de Paul Adam Dibouilou, son homologue du Kouilou.

AVEC CP

LAISSER UN COMMENTAIRE