Réaction de Marcel Makome suite au décès de l’opposant Mbiki DE NANITELAMIO

0
763
MBIKI DE NANITELAMIO

TRIBUNE. Au moment où nous sommes sur le point de gagner notre combat pour la libération de notre chére patrie le Congo, le Seigneur nous arrache un frère précieux et inestimable avec qui, au front de refus à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, nous avons lutté.

Nous n’oublierons jamais tes pertinentes suggestions durant les travaux de la Conférence Nationale Souveraine.
Adolphe Mbiki DE NANITELAMIO, oui tu es le Père de la restauration des emblèmes du Congo: Vert, Jaune et Rouge, ainsi que de notre hymne que le Pct avait changé durant des décennies en nous imposant leur trois glorieuses.

Je me rappelle encore Adolphe, de notre cartel des partis de Doite, avec notre doyen Bernard BAKANA KOLELAS, tout comme du premier grand forum de la jeunesse congolaise aux côtés de: Jean Blaise KOLOLO, Jean Pierre LEKOBA, Jean Valere MABIALA MAPA, Martin KIMPO, Pierre NGOLO, AKOUALA DE NGAMOUE, Adolphe KIBA, Berthe Goueguel DOUKORO, Marc MAPINGOU, Paul OBAMBI, Thierry Lezin MOUNGALA, Helene KOUMBA…..et surtout de nos discussions courtoises.

Adolphe MBIKI DE NANITELAMIO, nous n’allons point abdiquer, nous continuons le combat de la restauration de la démocratie, dont tu as été l’un des piliers; sache que notre idéal commun sera préservé de bout en bout, celui de faire de ce Congo que tu connais, un pays civilisé qui a besoin de toutes ses filles et tous ses fils , en respectant nos diversités culturelles et linguistiques.

Adolphe, seul le Seigneur sait pourquoi il arrête ta mission maintenant sur cette terre des hommes.

Va en Paix et que nous qui sommes temporairement en transit, puissions achever le beau travail patriotique que nous avons en commun entamé.

Aux parents, que le départ inopiné d’Adolphe, soit le moment de resserrement de toute la famille.

Nous rendons grâce au Seigneur.
Dieu a donné, Dieu à repris.

Ton frangin Marcel.

LAISSER UN COMMENTAIRE