RDC : l’OMS déclare la fin de la dernière épidémie d’Ébola dans le pays

0
263

L’épidémie récente d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) est terminée, a annoncé lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en soulignant que la surveillance renforcée du virus continue.

L’annonce a été faite par l’agence onusienne 42 jours après que les tests concernant le dernier patient touché par un cas confirmé d’Ebola dans la province de Bas-Uélé se soient révélés négatifs pour la deuxième fois.

« Avec la fin de cette épidémie, la RDC a encore une fois prouvé au monde que nous pouvons contrôler le virus très mortel Ebola si nous répondons tôt de manière coordonnée et efficace », a déclaré le nouveau Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Au moins quatre personnes sont mortes et plus de 580 autres ont été recensées et surveillées de près après avoir été en contact avec le virus, a indiqué l’OMS.

Le virus a fait son apparition à Likati, « une zone éloignée et difficile d’accès » en bordure de la République centrafricaine et d’autres provinces de la RDC.

Les responsables de l’OMS ont déclaré que la réponse à l’épidémie a été « efficace » et ont salué l’alerte en temps rapide par les autorités locales des cas suspects, les tests immédiats d’échantillons de sang en raison du renforcement des capacités des laboratoires nationaux et l’annonce précoce de l’épidémie par le gouvernement. Ils se sont également félicités de la rapidité des activités d’intervention entreprises par les autorités sanitaires locales et nationales avec le soutien solide des partenaires internationaux et de l’accès rapide à un financement flexible.

Les responsables nationaux continuent de surveiller le virus et de fournir des soins médicaux aux personnes qui ont pu être en contact avec Ebola.

Il s’agissait de la huitième épidémie d’Ebola en RDC, où le virus a été découvert en 1976.

Likati est l’une des zones où le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a fourni en mai un soutien technique aux fonctionnaires locaux pour les aider à transmettre des informations vitales sur Ebola aux populations locales.

En coordination avec l’OMS, l’UNICEF a également formé des personnes sur la façon d’utiliser le chlore et de désinfecter les foyers pour éviter l’expansion du virus, ainsi que sur la façon de se laver correctement et de réduire la contamination en adaptant les pratiques funéraires locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE