RD Congo. Les non-dits d’une présence insolite au Sénat…

0
226

TRIBUNE. Cette photo illustrant la présence de Joseph Kabila à la rentrée parlementaire congolaise est tout sauf un événement ordinaire. Depuis qu’il est sénateur à vie, c’est la première fois qu’il se pointe au sénat.

La question pour tout observateur averti est la suivante : pourquoi seulement maintenant?

Je crois comprendre que Septembre 2020 est un mois décisif dans l’agenda politique de FCC. Face à l’infidélité des membres de la Cour Constitutionnelle dont la majorité a fait allégeance à son adversaire politique, cette plateforme mise sur deux autres combats d’une extrême importance pour son avenir politique.

Le premier est celui de contrer la résistance et les velléités de la société civile en organisant via sa majorité parlementaire, le passage en force de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI. Le second a pour visée de modifier la charte électorale congolaise en passant au suffrage indirect pour la future élection présidentielle de la RDC. Ces deux combats ayant comme dénominateur commun de remettre sur l’orbite du pouvoir l’autorité morale de FCC.

Cette session de septembre paraît donc comme celle de tous les enjeux. Et Kabila qui a honoré le Sénat de sa présence physique ne poursuit que le seul objectif de mobiliser ses troupes, de les tenir disciplinées pour pouvoir les mettre en ordre de bataille autour de ces deux axes de sa stratégie politique à l’horizon 2023…

Germain Nzinga (Chercheur indépendant)

LAISSER UN COMMENTAIRE