RD Congo: La Banque mondiale octroie 445 millions de dollars supplémentaires en soutien aux communautés vulnérables

0
487
Vue du GHK depuis la tour CCIC. Source: Wikipédia.

La Banque mondiale a approuvé mercredi 20 mai un deuxième financement additionnel de 445 millions de dollars en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) pour la paix (STEP 2).

Ce financement de l’Association internationale pour le développement (IDA), qui aide les pays les plus pauvres de la planète, « améliorera l’accès des communautés vulnérables à des moyens de subsistance et à des infrastructures socio-économiques» , a indiqué l’institution internationale.

Pour le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC, le Congo, la RCA et le Burundi, Jean-Christophe Carret, « ce nouveau financement permettra d’élargir le nombre de provinces où les communautés les plus vulnérables, y compris les réfugiés, bénéficieront de filets sociaux sous forme d’emplois temporaires et de transferts monétaires ».

Comme le rappelle la Banque dans un communiqué publié le jour même, le projet initial a permis de réhabiliter plus de 850 infrastructures communautaires. Il a également créé plus de 1,3 million de jours de travail temporaire pour les personnes vulnérables, doté 45 000 ménages de technologies agropastorales améliorées et permis le renforcement des capacités de près de 5 000 membres de comités locaux de développement, précise-t-elle.

Soulignons qu’à travers ce financement additionnel, près de 2,5 millions de personnes bénéficieront de la construction et du maintien de 2 000 infrastructures de base, dont 500 écoles au moins pour soutenir le programme de gratuité de l’éducation primaire, et 300 000 personnes recevront des transferts monétaires dans les 1 000 communautés ciblées pour un montant de 100 millions de dollars.

S’agissant du projet STEP 2, mis en œuvre par le Fonds social de la République (FSRDC), l’institution financière explique qu’il appuiera la structuration du secteur de la protection sociale grâce à des partenariats inédits avec le ministère des Affaires sociales (MINAS), et la Commission nationale pour les réfugiés (CNR).

Mieux, il dotera également le pays d’un registre social comprenant 1,8 million de bénéficiaires, ajoute-t-on de même source.

Il est à noter que, dans le cadre de la réponse COVID-19, « le STEP 2 pourra réaffecter et mobiliser rapidement des fonds pour atténuer les impacts socioéconomiques sur la population congolaise et mieux protéger les ménages les plus vulnérables ».

Soulignons enfin que ce deuxième financement additionnel du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix comprend un crédit de 285 millions de dollars et un don de 160 millions de dollars, a conclu la Banque mondiale.

Martin KAM avec CM

LAISSER UN COMMENTAIRE