RCA: 2017, une année très difficile pour les enfants et les femmes

Les cas recensés de violations des droits des enfants centrafricains ont augmenté de 50% cette année, selon les Nations Unies

0
643
Véronique et certains de ses enfants ont passé 6 mois à se cacher dans la brousse à Bohong après les éruptions de violence en République centrafricaine. Photo: UNICEF / Logan.

« 2017 a été une année très difficile pour les enfants et les femmes en RCA, et nous ne nous attendons malheureusement pas à une amélioration de la situation dans les mois à venir », a déclaré la représentante de l’UNICEF en République centrafricaine (RCA), Christine Muhigana.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu récemment à Genève, elle a indiqué que « les enfants et les femmes sont les premières victimes » dans ce pays de l’Afrique centrale.

Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance  (UNICEF), plus de la moitié des Centrafricains ayant besoin d’aide humanitaire sont des enfants, rapporte le Centre d’actualités des Nations Unies dans un communiqué.

Citant l’agence onusienne, la même source précise que sur les 2,5 millions de Centrafricains dans le besoin, 1,3 million sont des enfants.

A en croire les Nations Unies, les violences en RCA ont des conséquences néfastes sur le bien-être des enfants et 20% des écoles du pays sont fermées en raison de l’insécurité. « Dans la moitié des établissements scolaires encore ouverts, la moitié des enseignants ne sont pas officiellement certifiés et sont appuyés par leurs communauté », ont-elles indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE